Noz’Ateliers, valoriser les filières bois et agricoles locales en nord Ardèche

  • 2023-06-19 13:26:19
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 429

Faire vivre collectivement un territoire et ses ressources avec une éthique solidaire et durable

  • Structure porteuse : Les Ateliers du Serre, association de Loi 1901 adossée à la SAS
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • Commune de Nozières, en zone de montagne ardéchoise (1000 m)
  • Zone Artisanale Serre de Ladret – 07270 NOZIERES
  • Date de début : janvier 2016

Un lieu artisanal émerge au cœur de l’Ardèche, offrant une gamme d'activités variées et mettant en valeur les ressources locales. Ce projet artisanal est né d'une menuiserie artisanale et a évolué vers la création d'un espace dédié à l'artisanat, à l'échange et au partage.

Au cœur du projet se trouve la SAS NOZ'Atelier, une scierie qui assure la transformation du bois provenant des forêts avoisinantes.

En somme, ce lieu artisanal représente bien plus qu'un simple regroupement d'activités. Il incarne une vision commune axée sur la valorisation des ressources locales, la transmission des savoir-faire et la création d'un lieu de rencontre où l'artisanat et la durabilité.

Ce projet novateur vise à créer un espace de travail collaboratif et de partage pour les artisans de la région en proposant différentes activités sur un même site :

La transformation végétale et animale est possible grâce à la mise à disposition et la mutualisation des machines de production permettant aux artisans la valorisation de leurs produits locaux (châtaignes, tomate, etc.).

Les ateliers de mécanique, de métallerie et de menuiserie complètent le paysage artisanal de ce lieu animé. Ils mettent également l'accent sur la durabilité en travaillant avec des approvisionnements locaux et en sensibilisant le public à la consommation responsable.

Soucieux de dynamiser davantage le lieu, une association a été créée en 2016 pour animer les activités et promouvoir les valeurs de durabilité et de production locale : Les Ateliers du Serre.  Cette initiative vise à renforcer les liens entre les artisans et la communauté environnante en proposant des ateliers et des événements ouverts au public.

Résultats qualitatifs et chiffres clés

Objectif économique : Favoriser l'appropriation des savoir-faire artisanaux et stimuler de nouveaux projets locaux

Au cœur de ce projet, l'objectif économique est de favoriser l'appropriation des savoir-faire artisanaux, notamment dans les domaines du bois et de l’agriculture. En encourageant les artisans à développer leurs compétences et à les partager, le projet vise à stimuler l'émergence de nouveaux projets qui exploitent les ressources locales, telles que la forêt et l'agriculture. Cette approche favorise la création d'emplois durables et contribue au renforcement de l'économie locale grâce à la mutualisation des moyens de production et la coopération économique sur un même site.

Objectif environnemental : Faire avec le territoire en valorisant les ressources locales

Sur le plan environnemental, le projet met en avant la notion de "faire avec le territoire", c'est-à-dire tirer parti des ressources naturelles disponibles localement. En favorisant l'utilisation responsable et durable des ressources de la forêt et de l'agriculture, le projet cherche à réduire l'empreinte écologique, à préserver la biodiversité et à promouvoir des pratiques respectueuses de l'environnement contribuant ainsi à la transition vers une économie circulaire.

Objectif social/sociétal : Développer la culture en milieu rural isolé et fournir des services aux populations rurales

Le projet porte également une dimension sociale importante, en cherchant à développer la culture dans des régions rurales isolées. En offrant un espace de travail collaboratif et de partage des savoirs entre des artistes locaux, des artisans et des acteurs culturels. Cette approche renforce le tissu social et contribue à la création de liens au sein de la communauté.

 

Les chiffres clés : 

 

Pour la SAS :

Chiffres scierie :

Production vendue en 2022 : 111245 €

Soit 278 M3 de bois scié  .

2 salariés représentant 1,2 ETP.

Pour « les paysannes rient »

Atelier de transformation végétale ( fruits et petits fruits, légumes frais et secs, champignons, chataignes)  : un salarié à 28 h / semaine toute l'année ;

4 autres salariés à temps partiel pendant la saison des chataignes.

En 2022 : 19,5 tonnes de châtaignes transformées! L'atelier est déjà utile à 62 utilisateurs.

Pour les autres artisans de la zone :

Atelier « bâches, chapiteaux, mécanique auto et carosserie  : 1 ETP

Menuiserie : 2 ETP

Les charpentiers du coin : 6 ETP

Atelier de métallerie MINCAA : 2 ETP. CA annuel 150 000 €.

Pour l’association :

4 manifestations qui ont réuni 680 personnes depuis le début des activités (2019)

90 pers. / accueillies sur le lieu

200 repas distribués dans le cadre de l'Alter-D-tour

Historique et perspectives de l’initiative

Historique :

2005 - Création d’une zone artisanale sur la commune de Nozière

En 2005, dans le cadre de l’élaboration de sa carte communale d’urbanisation, la municipalité de Nozière décide, afin de préserver le village de la désertification, d’implanter sur son territoire une zone artisanale de 3 hectares : la zone artisanale du Serre de Ladret. L’objectif de l’équipe municipale : attirer de nouveaux habitants, assurer la reprise des activités agricoles et sauver l’école du village. Le terrain est acquis par la mairie et viabilisé.

2016 – Installation des premières activités artisanales et création des Ateliers du Serre

S’y installent, à partir de 2016, une menuiserie portée par la société Arkétoile, en 2017, un atelier de transformation de porcs bio porté par la ferme des Bauds, suivi d’un atelier de métallerie porté par la société Mincaa ainsi qu’un atelier de confection de bâches et de carrosserie industrielle porté par Arnaud Van Cortenbosch.

En parallèle est créée en 2016 l’association « Les Ateliers du Serre » afin d’animer des activités culturelles et sociales au niveau de la zone, regrouper les énergies et les porteurs de projets.

2019 - Création de la SAS Noz’Ateliers

En 2019, est créée la SAS Noz’Ateliers avec pour objectif de compléter les initiatives privées ou individuelles existantes par des projets portés collectivement, en rassemblant les différents acteurs de la dynamique artisanale et agricole locale autour d’un ensemble d’outils partagés, dans une démarche bienveillante de transmission des savoirs faire.

Les membres fondateurs, parmi lesquels les artisans déjà installés sur la zone, veulent inventer une nouvelle façon de vivre l’activité économique : un projet qui allie développement économique, coopération, solidarité, développement sociale et culturel du territoire et qui prend en compte les enjeux climatiques, la préservation de l’environnement et des paysages.

Les artisans sont réunis par des valeurs communes qui imprègnent leurs projets : privilégier les approvisionnements locaux, avoir une approche responsable de l’environnement, recycler ou réutiliser au maximum des déchets, créer des emplois et faire vivre un territoire en proposant services et produits.

2020 - Installation des premiers outils collectifs portés par la SAS Noz’Ateliers :

  • La scie, première réalisation de la SAS, est opérationnelle depuis 2020 et depuis gagne en volume scié et en compétences des deux salariés.
  • L’atelier de transformation végétale est construit en 2021 et loué aux Paysannes Rient qui en assurent la gestion

En septembre 2022, la SAS Noz’Ateliers acquis un agrément  ESUS  qui lui permet de rejoindre les nombreuses entreprises de l’économie Sociale et solidaire.

Ainsi en 2022, l’association a coorganisée avec le CAUE 07 la marche « Paysages mobilisés » au printemps qui fut un succès. Elle a également accueilli l’« Alter D tour » (tour itinérant pour la transition écologique et sociale) en juillet.  Les jeunes ont participé à des chantiers sur la zone et ont été enchantés des rencontres inspirantes qu’ils ont faites.

Enfin, une opération "Reconquête de la châtaigneraie-bois et fruit- est menée conjointement par l'association "Les Ateliers du Serre", le PNR des Monts d’Ardèche et la Chambre d'agriculture 07.

 

Les perspectives :

Création de la Maison du Serre – tiers lieux

Parmi les futurs projets, la création de la Maison du Serre, un tiers-lieu polyvalent, se distingue comme une étape clé dans l'évolution du projet.

La Maison du Serre abritera une série d'activités visant à dynamiser la communauté locale. Les ateliers numériques occuperont une place centrale, offrant aux habitants des formations et des opportunités d'apprentissage dans le domaine des technologies numériques. Ces ateliers permettront de réduire la fracture numérique.

Un espace de coworking sera également aménagé au sein de la Maison du Serre, offrant un environnement collaboratif et stimulant pour les entrepreneurs et les professionnels indépendants de la région. Outre l’espace de coworking, le tiers-lieu pourra également accueillir des activités culturelles.

Facteurs d'accélération et freins

Les facteurs d’accélérations :

  • Préexistence d'une dynamique collective et de valeurs partagées

Cette ambition trouve un écho dans la communauté locale, qui se mobilise autour du projet. Cette dynamique de partage d'outils et d'expériences a favorisé l'émergence de ce projet, ancré dans une démarche d'échange, de promotion des savoir-faire, de renforcement des liens sociaux et de respect de l'environnement.

  • Des ressources humaines et compétences complémentaires permettant des synergies entre les ateliers

Les personnes impliquées apportent des expertises variées, ce qui favorise la synergie entre les différents ateliers. Cette complémentarité des compétences permet une coopération fructueuse et une diversification des activités proposées, renforçant ainsi l'impact de l'initiative.

  • Acquisition du terrain et utilisation d'outils existants

L'initiative dispose d'atouts matériels importants, comme l'utilisation d'outils déjà présents sur place, notamment la scierie et l'atelier de transformation végétale.

  • Un cadre naturel attrayant

La situation géographique de l'initiative représente un atout indéniable. Le cadre naturel du lieu est attrayant, offrant un environnement agréable pour les activités proposées.

Les freins et défis :

  • Préserver l’image d’un lieu propice à la diversité et éviter les stéréotypes : Le défi consiste à éviter d'être catégorisé uniquement comme un "repaire de néoruraux" et à garantir l'accueil d'un public mixte.  
  • Partenariat institutionnel : Impliquer les autorités locales et renforcer les collaborations pour le projet de tiers lieux
  • Concentration des activités productives : Une volonté d’élargir l'offre et diversifier les activités telles que des formations, des événements culturels ou des services complémentaires pour répondre aux besoins de la communauté.
  • Une localisation assez isolée : Rend difficile l’utilisation de mobilité douce des usagers pour se rendre sur le site.  

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Alimentation
  • Artisanat
  • Services
  • Culture

Ressources

  • Alimentaire
  • Biodiversité
  • Bois
  • Energies renouvelables
  • Sobriété
  • Ressources immatérielles

Moyens techniques et méthodologies

Existants : les bâtis de la SAS existants (Scie industrielle, atelier de transformation végétale)

Artisans associés : métallerie, carrosserie et fabrication bâche

 Animation
 Approvisionnement durable
 Circuits courts
 Consommation responsable
 Coopération territoriale
 Coworking
 Economie sociale et solidaire
 Filières locales
 Réseaux d’acteurs
 Sobriété
 Tiers lieux
 Économie circulaire
 transmission
 partage

Modérateur

  • Oriane Marignier

    Chargée de mission économie circulaire Pôle Innovation et Animation Territoriale

    Suivre

  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Animation
     Approvisionnement durable
     Circuits courts
     Consommation responsable
     Coopération territoriale
     Coworking
     Economie sociale et solidaire
     Filières locales
     Réseaux d’acteurs
     Sobriété
     Tiers lieux
     Économie circulaire
     transmission
     partage