Eisenia, au coeur de l'écologie sociale

  • 2020-06-22 11:14:21
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 944

L’association Eisenia a pour but la mise en œuvre de projets reposant sur les principes du développement durable qui visent à concilier l’écologie, l’économie et le social.

  • Structure porteuse : Eisenia
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • 23 rue de Flesselles, 69001, Lyon
  • Date de début : janvier 2013

L’association Eisenia a pour but la mise en œuvre de projets reposant sur les principes du développement durable qui visent à concilier l’écologie, l’économie et le social. Ainsi, les projets de l’association couplent les intérêts humains et environnementaux. Ses actions s’articulent autour de trois pôles d’activités : l’économie circulaire, l’action sociale et le développement local.

L’association existe avant tout pour pratiquer une écologie sociale, concrète et tout terrain, c’est-à-dire proposer des solutions réalistes de collecte et de valorisation des biodéchets, associer les publics défavorisés à la transition écologique, créer des passerelles entre le monde du travail social et les associations environnementales ainsi qu’entre la ville et la campagne, lutter contre le gaspillage alimentaire et proposer de nouveaux modèles écologiques. Enfin, elle milite et œuvre pour une gestion des déchets respectant la hiérarchie de traitement et les 5 “R” (réduire, réparer, réutiliser, recycler, réinventer). Pour cela, l’association développe plusieurs activités :

 

  • Le lombricompostage (technique de compostage, à l’origine agricole, qui consiste à utiliser des vers de terre pour transformer les matières organiques (ou biodéchets) en un amendement semblable à de l’humus appelé lombricompost utilisable comme engrais en agriculture ou en horticulture). L’association met en place des lombricomposteurs de quartiers, chez des particuliers (dans des copropriétés), en habitat social mais également dans des restaurants, des lycées, des foyers, des structures sociales etc. (https://eisenia.org/lombricomposteurs-collectifs/). Elle pratique également le lombricompostage sous forme d’andain agricole sur des plateformes de lombricompostage.

 

  • Les animations, en écoles, en foyers d’accueil et d’hébergement social ainsi que dans des quartiers défavorisés, qui consistent, en fonction des besoins, en la création de lombricomposteurs, de potagers urbains ou bien d’aménagements extérieurs. L’aménagement des lieux et les semailles/plantations sont toujours faits en animation avec les adultes et les enfants qui vivent sur place afin de permettre la création de lien social. Les thématiques telles que les déchets, l'agroécologie, la biodiversité ou la vie des sols sont abordés pour sensibiliser au respect de l’environnement (https://eisenia.org/animations/).

 

  • Des activités tournées vers la récup’. La Recyclerie par exemple, l’un des principaux local de l’association situé à Caluire au sein du quartier de la Rochette, permet une revalorisation de divers déchets apportés par les habitants (bois, matériels électroniques, mobilier intérieur etc.). Ils sont souvent utilisés pour créer des animations de construction de mobiliers urbains, des jeux pour enfants etc. ou bien sont directement remis en état et donnés aux personnes qui en ont le besoin.

 

  • Le reconditionnement d’ordinateurs sous logiciel libre grâce au projet « Linux et Populus » (https://eisenia.org/linuxpopulus/) en collaboration avec l’association l’Atelier Soudé : l’association collecte des ordinateurs destinés à être jetés auprès de particuliers, d’entreprises et de collectivités puis les reconditionne sous Linux. Ce projet a été créé en partenariat avec divers acteurs de l’insertion sociale, notamment la fondation ARALIS, pour aider leurs publics à s’approprier l’outil informatique.

 

  • La formation (en tant qu’organisme de formation DataDock, https://eisenia.org/formations/) sur plusieurs thèmes à destination de publics divers (paysagistes, entreprises d’espaces verts, agents de propreté etc.) :
    • Le lombricompostage, la vie des sols et le retraitement des déchets agricoles et urbains
    • La valorisation et la réduction de ses déchets en espace vert
    • La gestion d’un site de lombricompostage collectif
    • L’utilisation du logiciel libre Linux

 

  • Le développement d’études et de prospectives quant à la gestion des biodéchets des communes. Le Plan B notamment est une proposition faite à la métropole de Lyon pour gérer de manière écologique, économique et sociale les biodéchets produits sur le territoire de la métropole par lombricompostage voire méthanisation raisonnée ou compostage (https://eisenia.org/saisine-defenseur-droits-plan-b/). Une thèse est également réalisée par Vincent Ducasse sur la valorisation des biodéchets urbains par lombricompostage.

Résultats qualitatifs et chiffres clés

Objectifs :

  • Valoriser les biodéchets grâce au lombricompostage, et participer à diffuser cette technique à Lyon et aux alentours à travers la formation et la sensibilisation. 

 

  • Créer des jardins partagés notamment grâce au lombricompost récolté et des aménagements extérieurs durables dans le temps, au sein d’écoles, des différentes structures sociales avec lesquelles Eisenia travaille, et de quartiers défavorisés, favorisant ainsi également le lien social.

 

  • Mettre en relation diverses structures sociales pour que leurs résidents puissent être formés lors des animations jardinage/bricolage et ateliers récup’ qui pourraient par la suite former à leur tour d’autres habitants de structures sociales différentes. Cela permet une circulation des méthodes de réduction des déchets et l’adoption du DIY tout en favorisant l’insertion et la lutte contre l’isolement.

 

  • Revaloriser des objets destinés à être jetés, notamment ceux déposés à la Recyclerie en les réutilisant en animation ou bien en les donnant à des publics précaires une fois remis en état, évitant ainsi de les jeter.

 

  • Lutter contre la fracture numérique et participer au réemploi des déchets informatiques dans le cadre du projet Linux et Populus (lien vers la page Eisenia). L’un de nos objectifs est de permettre aux structures sociales possédant un local disponible d’avoir accès à des ordinateurs reconditionnés qui leur permettent de garantir un accès à l’information, et puis de pouvoir éventuellement former les habitants de ces structures à l’informatique, qui elles-mêmes pourront former d’autres personnes dans le besoin. 

 

  • Développer une offre de formation professionnelle au lombricompostage, à la valorisation des déchets verts et à l’économie circulaire.

Résultats :

  • L’association Eisenia compte 39 lombricomposteurs collectifs (utilisés par environ 1100 habitants) et  22 en établissements (2020) situés sur la Métropole de Lyon et a participé à la création de 2 plateformes de lombricompostage. Les lombricomposteurs valorisent environ 220 tonnes de biodéchets par an  et les plateformes une 100aine de tonnes.

 

 

  • Un module de formation professionnelle indépendante au lombricompostage est dispensé 2 fois par an, et une activité de formation est réalisée pour le compte du CFPH (lycée agricole) d’Ecully : guide et maître composteur, valorisation de déchets verts.

 

  • De nombreux jardins potagers ont pu être créés en animation avec le lombricompost récolté, et des aménagements extérieurs durables ont été réalisés, que ce soit en école, au sein de structures sociales ou bien dans les 11 quartiers défavorisés dans lesquels Eisenia intervient régulièrement.

 

  • Dans le cadre du Plan de lutte contre la pauvreté, l’association Eisenia travaille avec trois structures sociales, Alynea, Le Mas et Aralis qui sont mises en lien afin de permettre une circulation des savoirs jardinage/bricolage et récup’ à travers un encouragement à la mobilité des personnes logées au sein de ces structures. Une centaine d’interventions dans ces structures est prévue pour 2020.

 

  • A la Recyclerie, toutes sortes d’objets donnés par les habitants sont revalorisés. Des activités de construction réalisées avec le matériel récupéré ont permis de recycler certains objets destinés à être jetés (cendriers canettes,…) à destination prioritairement de personnes en situation de précarité.

 

  • L’activité Linux et Populus s’est concentrée principalement au local de la Bombarde, au sein duquel des ordinateurs destinés à être jetés ont été reconditionnés en partenariat avec l’Atelier Soudé. Ces ordinateurs sont ensuite distribués aux personnes qui en ont le besoin. Des formations à l’informatique ont également été dispensées notamment pour les résidents du Foyer de Notre Dame des Sans Abri de Caluire. Environ 70 % des ordinateurs collectés sont reconditionnables, soit environ 150 ordinateurs par an.

 

  • L’association Eisenia intervient publiquement (animations, conférences, salons, formations, chantiers participatifs) environ 300 fois par an. Ce chiffre est en augmentation constante.

Historique et perspectives de l’initiative

Perspectives sur l’avenir :

  • Participation à la création en partenariat avec les bailleurs sociaux de quartiers tournés vers l’inclusion et l’économie circulaire ; mise en place de lombricomposteurs, de jardins partagés lorsque cela est possible, d’aménagements de jardins, de locaux de recyclerie, tout en formant des personnes aux différentes tâches nécessaires à ses activités.

Facteurs d'accélération et freins

Facteurs de frein et d’accélération de votre démarche :

 

  • Des actions freinées ou encouragées en fonction des volontés politiques divergentes. 

 

Facteurs de frein :

  • La méconnaissance du lombricompostage, bien souvent uniquement assimilé au lombricompostage individuel dans des boites en plastiques hors-sol.
  • L’évolution réglementaire de la formation professionnelle défavorisant les petits organismes tels que celui d’Eisenia.

 

Facteurs d’accélération :

  • L’évolution du cadre réglementaire sur les biodéchets qui obligent les producteurs de plus de 10 tonnes par an à trier leurs déchets organiques depuis 2016. Généralisation à tous les producteurs d’ici à 2025. Les marchés ont ainsi besoin de solutions de tri à la source et Eisenia en collaboration avec l’entreprise Terrestris pourrait leur en proposer.
  • Le lombricompost est un produit qui commence à être reconnu pour ses nombreux intérêts urbains et agricoles (retraitement sur place des biodéchets, baisse des émissions de GES dû aux transports et à la méthode de compostage, intérêt culturel, protection des cultures…)
  • La demande en augmentation de la population de l’accès à une solution de tri à la source de leurs biodéchets, révélatrice d’une prise de conscience d’une partie de la population de la nécessité écologique d’une meilleure gestion des déchets.
  • Le confinement de la population lié au Covid-19 a mis en avant la fracture numérique, ce qui peut avoir pour effet une demande en augmentation de formation informatique.

Ressources

  • Matériaux
  • Alimentaire
  • Déchet
  • Biodéchet
  • Bois
  • Compost
 Accompagnement
 Analyse du Cycle de Vie
 Animation
 Circuits courts
 Coopération territoriale
 Economie sociale et solidaire
 Filières locales
 Plan déchets
 Territoire
 biodéchets
 lombricompost
 écologie sociale
 potagers urbains
 animation
 récup'
 D3E
 reconditionnement
 réutilisation

Modérateur

  • Amandine Ameline

    Chargée de mission

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Accompagnement
     Analyse du Cycle de Vie
     Animation
     Circuits courts
     Coopération territoriale
     Economie sociale et solidaire
     Filières locales
     Plan déchets
     Territoire
     biodéchets
     lombricompost
     écologie sociale
     potagers urbains
     animation
     récup'
     D3E
     reconditionnement
     réutilisation