Un espace de coworking inspiré par la permaculture du sol au plafond

  • 2022-11-15 00:00:00
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 375

Un lieu de travail éco-conçu en symbiose avec la nature et le vivant

  • Structure porteuse : La Permaculturelle
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • Grand Lyon
  • 65 Quai Joseph Gillet, 69004 Lyon
  • Date de début : juin 2020

La Permaculturelle est un espace de coworking rénové dans la sobriété et pensé par Vincent Patrin afin de se reconnecter au vivant et à la nature tout en travaillant dans un cadre agréable en centre-ville.

Au départ, c’est l’idée de jardiner sur son lieu de travail qui a fait son chemin. Vincent Patrin est alors journaliste au Progrès. Alors que cela fait 20 ans qu’il fait son potager, il s’intéresse à la permaculture dans son approche globale. A ce moment-là, Le Progrès met en place un plan de départs volontaires et Vincent fait partie des postulants. Du croisement de la gestion d’agence et la permaculture, nait l’idée d’un espace de travail partagé où les coworkers sont en synergie entre eux et avec le lieu, pour amener à de l’échange, du partage et de l’auto-gestion. Il profite d’une année de congés de reclassement pour visiter des tiers lieux et se rend compte de l’aspect créatif et de la capacité d’imagination des entrepreneurs. L’année COVID retarde son projet mais il en profite pour chercher un lieu où s’établir et murir le projet. Enfin, en avril 2021, il récupère les clefs de son nouveau lieu sur les quais de Saône et démarre l’aménagement avec des pratiques durables : sourcing de matériaux écologiques, réemploi et auto-construction. Le coworking ouvre ses portes en octobre 2021.

Résultats qualitatifs et chiffres clés

  • L’éco-conception du bâtiment : En plus d’être sur un bâtiment déjà construit, la rénovation a été réalisée à 90% pour les 200m2 intérieur par Vincent. Les postes de travail ont été aussi construits par lui et le reste du mobilier a été récupéré auprès de Co-recyclage et AJD Mirly, association de réinsertion professionnelle par la collecte des déchets et le réemploi. Vincent s’est aussi fourni auprès d’entreprises locales et responsables comme : Mineka, Bobi-réemploi ou Sainbiose pour les matèriaux écologiques. Ce travail lui permet aujourd’hui de transmettre ses connaissances sur la rénovation écologique.
  • Travailler en permaculture : La Permaculturelle a été pensée pour se reconnecter à la nature. Elle favorise aussi la rencontre, l’échange et le partage entre les locataires. L’objectif est de développer l’avenir du bureau responsable et minimiser l’impact sur l’environnement. Le lieu devient alors aussi un laboratoire et met à disposition des outils pour atteindre ce but.
  • Des critères pour un écosystème responsable : Que ce soit pour la rénovation du bâtiment, les partenaires, le financement ou les services de la Permaculturelle, Vincent a sélectionné plusieurs critères : Local, écologique, novateur, facile d’usage et économiquement viable. Pour ses partenaires, cela se traduit par exemple par un assureur dont les bureaux sont situés à moins de 10km, qui a développé une offre spéciale pour les coworking, qui a fait le déplacement sur place et qui promeut la pratique le yoga.
  • La création de lien : La Permaculturelle crée un lien local à plusieurs niveaux. D’abord entre les co-workeurs qui sont des entrepreneurs engagés habitant à proximité et qui peuvent alors travailler en synergie dans un même lieu. Ensuite, auprès des entreprises et des associations dédiées à la transition écologique soit en travaillant directement ensemble (ex : Partenariat avec l’institut transition dans le cadre de construction de matériel), soit par l’accueil de rencontres et la mise en lumière d’acteurs comme entrepreneurs Zéro Déchet ou « les entrepreneurs engagés lyonnais ».

Postes de travail : 24

Mobilier récupéré : entre 3 et 4 tonnes

Surface du terrain = 2000 m² dont 1800 m² d’espaces extérieurs

Historique et perspectives de l’initiative

2019 : Départ du journal Le Progrès pour un congé d’un an de reclassement

2020 : Fin du congé de reclassement et création de l’entreprise et recherche de local pendant le confinement

2021 : Récupération des clefs du local actuel et démarrage des travaux et accueil des premiers co-workeurs

Facteurs d'accélération et freins

Freins :

  • L’impact du COVID : Suite à l’ouverture en octobre 2021, la situation sanitaire de décembre et janvier 2022 a réduit la fréquentation du lieu alors en plein lancement.
  • La multiplication des tâches : Vincent a fait le choix de réduire les coûts économiques au minimum, il réalise alors toutes les tâches lui-même : communication, marketing et commercialisation mais aussi les tâches ménagères, rénovation et gestion au quotidien.
  • La disparition des espaces extérieurs : La densification de l’immobilier provoque la disparition des maisons avec jardin. Il a donc été difficile de trouver un lieu central avec un espace extérieur.

 

Facteurs d’accélération :

  • Une stratégie d’économie : Afin de limiter les coûts, Vincent a réduit les charges au minimum. Cela permet ainsi de proposer des prix plus bas que ceux du marché et de trouver un équilibre plus rapidement.
  • Le déséquilibre du télétravail : Malgré les aspects positifs du télétravail, il peut créer de l’isolement et de la surcharge mentale dans l’espace personnel du travailleur. Ainsi, plusieurs personnes ont cherché à retrouver un espace de travail collaboratif pour retrouver un cadre.

 

Domaines d’activités

  • Construction
  • Services

Ressources

  • Matériaux
  • Métaux
  • Eau
  • Biodiversité
  • Minerais

Partenaires

    Les co-workeurs et sociétés de service en lien avec la Permaculturelle

Moyens techniques et méthodologies

/

Le modèle économique :
Pour l’acquisition du lieu, Vincent a bénéficié d’un prêt de la branche économie sociale et solidaire de la Caisse d’Epargne, du soutien de deux Cigales (Cigaluire 1 et 2) et s’est appuyé sur ses fonds propres.

Aujourd’hui, le co-working a différentes formules de location en fixe ou nomade, à l’heure, au mois, à l’année... Certains espaces peuvent aussi être loués ponctuellement.

Les co-workeurs et des entrepreneurs engagés ont la possibilité de présenter leurs produits et de réaliser des prestations sur place à destination de la communauté interne.

 

Les perspectives :

  • Permettre aux co-workeurs de s’épanouir : L’objectif n°1 reste de continuer à tisser le lien entre les « habitants » de la Permaculturelle et de renforcer les synergies grâce à des prestations en interne ou des ateliers de co-développement par exemple.
  • Amélioration du bâtiment : Vincent prévoit de construire de nouveaux éléments qui permettront d’élargir les services aux co-workeurs :  Four solaire, toilettes sèches, poulailler, mare…
  • Atteindre l’équilibre au niveau des co-workeurs : Aujourd’hui, l’objectif est de faire rentrer suffisamment de co-workeurs pour atteindre une stabilité économique qui permettrait d’embaucher pour la gestion de l’espace et d’autres tâches.
  • Evènement : Vincent souhaite augmenter le nombre d’évènements que ce soit en partenariat ou en laissant les clefs lors de privatisations.

Moyens humains

1 entreprise, 1 porteur de projet + deux clubs CIGALES au capital

 Analyse du Cycle de Vie
 Coworking
 Eco-conception
 Valorisation
 Biodiversité
 Rénovation
 nature
 travail
 partage
 échange
 télétravail

Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Analyse du Cycle de Vie
     Coworking
     Eco-conception
     Valorisation
     Biodiversité
     Rénovation
     nature
     travail
     partage
     échange
     télétravail