TERRAGR'EAU - Méthanisation

Le projet de méthanisation-compostage Terragr’eau, véritable projet de territoire, vise à protéger durablement les milieux aquatiques du plateau de Gavot, sur lesquels se trouvent les sources d’eau potable et d’eau minérale, ainsi qu'à préserver la riche biodiversité des zones humides classées, tout en maintenant l'excellence de l’agriculture.
  • Date de début : novembre 2009
  • Territoire du Pays d’Evian-Vallée d’Abondance
  • Vers Les Granges 74500 Vinzier
 Action collective
 Coopération territoriale
 Engagement volontaire
 Territoire
 Agriculture
  Biogaz
  Valorisation énergétique
  Méthanisation
  Compostage
  Eau
  Zones Humides
  Synergie

Fruit d'une concertation entre la société des eaux minérales Evian, les agriculteurs et la communauté de communes du Pays d'Evian, le projet Terragr'eau vise à concilier une activité agricole performante avec la préservation de la qualité des eaux d’infiltration du plateau, où se concentrent les captages d’eau potable et la zone d’impluvium des eaux minérales.

Mis en service en 2017, le site est composé d'une unité de méthanisation et d'une unité de compostage. Ces deux structures peuvent traiter et valoriser l’ensemble des déchets organiques du territoire, soit environ 40 000 tonnes par an. La matière organique est  composée des déchets organiques issus d'une cinquantaine d’exploitations agricoles (à 90%), des déchets de la filière fromagère et des déchets verts issus des déchetteries. La dégradation des déchets organiques par méthanisation permet de produire une énergie renouvelable, le biogaz, et un digestat naturel qui servira de fertilisant pour les sols.

La construction et l’exploitation de l’unité de méthanisation ont été confiées à la SAS Terragr’eau.

Bénéfices qualitatifs

  • Production d’énergie locale et renouvelable (chaleur, électricité et gaz)
  • Conciliation d’une activité agricole performante et de la préservation des ressources en eau sur le plateau de Gavot : eau potable, eau minérale (Evian) et zones humides classées en zone RAMSAR (classement international des zones humides).
  • Protection des milieux aquatiques grâce à un épandage des sols juste et maîtrisé selon la nature des sols
  • Traitement et valorisation des déchets organiques de la zone de façon durable et locale / amélioration de la valorisation des effluents d'élevage
  • Développement de synergies entre les acteurs socio-économiques (agriculteurs, population, collectivités et entreprises) avec une recherche de filières intégrées : conjonction entre les enjeux collectifs (énergie, gestion des déchets, qualité de l'eau,...) et sectorisés (effluents d'élevage, déchets verts, ...) (source : https://www.quadran.fr/index.php/fr/actualites/biogaz-construction-de-l-unite-de-methanisation-terragr-eau)

Bénéfices quantitatifs

  • Les  émissions totales de CO2  produites par l’activité agricole sont réduites de 10%.
  • L’unité de méthanisation produit en moyenne 110 Nm/h de bio-méthane et correspond à la consommation annuelle d’environ 1300 foyers ou 40 bus GNV.
  • 1 250 000 m3 de biogaz sont produits par an.   
  • 40 000 T de matières organiques dont 90% collectées sur une cinquantaine d’exploitation peuvent être traitées.
  • 4 000 tonnes de compost normé est obtenu par an.

Etapes de l'initiative

2006 : Étude de faisabilité du projet de méthanisation-compostage.

2009 : La communauté de communes se positionne en tant que coordinateur et porteur du projet. 

2013 : Le groupe Serpol / Biovalis / Methanergy est sélectionné en tant que délégataire pour la conception, la construction et l’exploitation des unités de méthanisation et de compostage. Le groupe crée la SAS Terragr’eau, en charge de la construction et de l’exploitation du site.

Mars – avril 2015 : Enquêtes publiques – autorisation d’exploitation.

Juin 2015 : Début des travaux.

Fin 2016 : L'équipement est opérationnel.

Mars 2017 : Mise en service.

12 septembre 2017 : Inauguration de Terragr'Eau

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Energie
  • Recyclage

Ressources

  • Déchet
  • Biodéchet
  • Energies renouvelables
  • Biogaz
  • Méthanisation
  • Compost

Partenaires

  • Danone
  • Société des eaux minérales Evian

  • APIEME
  • Association de protection de l'impluvium des Eaux Minérales d'Evian

  • SICA Terragr'Eau
  • Société mixte d'intéret collectif,Labellisé Groupement d'intérêt Économique et Environnemental en février 2015. En charge de la construction et de l’exploitation du site.

  • GRDF
  • BIOVALIS
  • Constructeur de l'unité de méthanisation

  • ENGIE
  • Fournisseur de gaz

  • AROL ENERGY
  • Fournisseur de l’épurateur

    Moyens techniques

    • Une unité de méthanisation composée de deux digesteurs de 3 600 m3 chacun.
    • Une unité de compostage (traitement du digestat solide et de déchets verts provenant des déchetteries).
    • Une unité d'épuration.

    Dispositifs, outils ou méthodologies

    Concertation entre la société des eaux minérales Evian, les agriculteurs et la communauté de communes du Pays d'Evian.

    La collecte et l’épandage des matières traitées sont organisées de manière à pouvoir assurer la traçabilité de la fertilisation (plan d’épandage global, matériel en commun, analyse agronomique).

    « L'unité d'épuration permet de transformer le biogaz produit, composé à 65% de méthane, en biométhane. Après prétraitement, séchage et filtration sur charbon actif, le biogaz est comprimé et acheminé jusqu'à l'unité d'épuration. […] La totalité du biogaz produit est revendue et réinjectée dans le réseau de distribution de GRDF. Pour être injecté dans le réseau de gaz naturel, la qualité du biométhane doit respecter les préconisations techniques du distributeur de gaz. Après épuration, le gaz est contrôlé, compté, odorisé puis injecté par GRDF. Une fois injecté, le fournisseur qui rachète le gaz à TERRAGR'EAU peut vendre un gaz renouvelable dans ses contrats de fourniture de gaz. Le gaz ainsi produit sera utilisé pour les mêmes usages que le gaz naturel : mobilité (Bio-GNV), chauffage, ECS, process, cogénération... »        

    Source : https://cfr.grdf.fr/files/pdf/terragr-eau.pdf

    Moyens humains

    Création de 11 emplois sur le site de Terragr'Eau

    Financeurs

  • Communauté de Communes du Pays d'Evian-Vallée d'Abondance
  • 1,73 M€ (20%)

  • Danone
  • 3,73 M€ (40%)

  • SAS Terragr'eau
  • 1,3 M€ (14%)

  • Union Européenne (FEDER), Région Auvergne Rhône-Alpes, Conseil Départemental de Haute-Savoie, ADEME
  • 2,5 M€

    Financement

    Le projet a été financé par le délégataire, les organismes de subventions, la communauté de communes du Pays d'Evian-Vallée d'Abondance et Danone

    Témoignages

    JosianeLEI, Présidente de la communauté de communes Pays d'Évian-Vallée d’Abondance - Maître d’ouvrage du projet "C'est un véritable projet de territoire d'abord environnemental avec la protection de la ressource en eau potable et minérale, la valorisation des déchets et la production d'énergie renouvelable. C'est aussi un projet à vocation économique qui pérennise l'emploi, notamment dans les activités d'embouteillages, dans le secteur agricole et permet la création de 11 emplois sur le site de Terragr'Eau". Source Régis BENED, Maire de Thollon, Vice-président du pays d'Evian en charge de l'environnement - Exploitant agricole
    "Pour recueillir l’adhésion des agriculteurs, il était important de les rassurer et de leur démontrer que le projet est bénéfique pour tous. La communauté de communes était la mieux placée pour porter ce projet et garantir les intérêts de chacun : la protection des sources d’eau potable pour les communes, des sources minérales pour la société des eaux, et le maintien d’une agriculture compétitive, indispensable à l’économie et au tourisme du pays d’Evian. Ce projet rappelle toute la valeur ajoutée qu’apporte le monde agricole au territoire. Et le fait de travailler ensemble va évidement dans le bon sens."
    CATHY LE HEC
    , Responsable des politiques de protection et environnement des sources Évian Volvic Monde chez Danone eaux France
    "​Nous sommes très heureux du taux d’implication des agriculteurs pour ce projet. En effet, cette unité symbolise bien la stratégie de protection des ressources en eau par la prise en compte des intérêts et des attentes de chacun des partenaires : élus, agriculteurs, Danone Eaux France, partenaires institutionnels."
    Michel GRIVEL, Exploitant agricole, ancien président de la SICA du pays de Gavot
    "
    Il s’agit d’un véritable projet de territoire. Le but n’est pas de créer une unité industrielle à très forte rentabilité, mais de fédérer tous les acteurs autour d’un concept dont le bénéfice est collectif. Même si le projet a beaucoup évolué par rapport à ses débuts, mon opinion reste la même. Pour les agriculteurs, l’implantation de l’équipement aura plusieurs bénéfices : une plus grande performance économique d’abord, mais aussi une meilleure image de l’agriculture du pays d’Evian car le projet est innovant et réduira les nuisances liées à l’activité agricole. Et enfin, ce projet collectif renforce la place des agriculteurs dans la collectivité. En effet, le système est gagnant – gagnant. Les agriculteurs en tirent des avantages économiques mais rendent en contrepartie des services à la collectivité pour préserver l’environnement. C’est la première fois en France, voire en Europe, que tout un territoire se rassemble autour d’un tel projet."

    Modérateur

  • Auteur de la page

  • Danielle Blache

    Directeur général adjoint

    Suivre

  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Action collective
     Coopération territoriale
     Engagement volontaire
     Territoire
     Agriculture
      Biogaz
      Valorisation énergétique
      Méthanisation
      Compostage
      Eau
      Zones Humides
      Synergie