Eco’Mat 38, une plateforme de réemploi des matériaux

  • 2023-09-01 06:00:02
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 185

Eco’Mat 38, une plateforme de réemploi des matériaux, activité pionnière et d'opportunités

  • Structure porteuse : Aplomb
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • Isère
  • Le village 38 160 Saint-Appolinard
  • Date de début : janvier 2015

Cette initiative est issue du bulletin n°27 « Le sable : Surveiller la ressource et réduire la dépendance » disponible sur eclaira.org. 

En 2015, l’association Aplomb, spécialisée dans la formation en écoconstruction, souhaite agir directement sur le terrain et réaliser de la collecte de matériaux de construction. Elle commence ainsi à répondre à des appels à projets comportant de la déconstruction grâce à la mise en place de la Responsabilité Elargie du Producteur (REP) du bâtiment. Ainsi, Aplomb crée Eco'Mat 38 qui répond en 2019, en co-portage avec l’entreprise de démolition Eiffage-Chastagner, à l’appel d’offre pour la déconstruction de l’hôpital militaire de La Tronche, projet appelé Le cadran solaire.  

Eco'Mat 38 déconstruit et collecte alors 500 tonnes de matériaux de type meubles, plomberie, toiture et cloisons. 300 tonnes de matériaux sont directement revendues sur place et la nouvelle structure investit dans un local pour valoriser les 200 tonnes restantes. Par la suite, Eco'Mat 38 continue la déconstruction d’autres chantiers. 

Grâce à cette nouvelle activité, Aplomb offre alors un service complet ; de la déconstruction jusqu’à la commercialisation des matériaux. En 2020, la pénurie des ressources entrainée notamment par le COVID permet à l’activité de réemploi d’Eco'Mat 38 de se renforcer. Cependant, plusieurs autres structures ont émergé depuis 2018, entrainant une concurrence sur certains chantiers, et par ailleurs les appels à projet favorisant le réemploi ne se multiplient pas à la même vitesse. Ces difficultés amènent l’association à devoir se séparer de certains employés à l’hiver 2022 afin de retrouver un équilibre en 2023. 

La réutilisation de matériaux modernes est encore une activité pionnière et se fait plutôt en fonction d’opportunités. Par exemple, Eco'Mat 38 a pu récupérer 30 tonnes de panneaux de coffrage d’occasion qui ont été vendus en moins d’une semaine à des entreprises et des particuliers, malgré le fait qu’ils soient tordus ou que leur revêtement soit abimé. L’association suppose qu’ils ont été utilisés pour d’autres applications que leur usage d’origine. 

Eco'Mat 38 a aussi eu la possibilité de collecter des fenêtres en bon état suite aux changements de normes du bâtiment. Ces objets ont pu être valorisés par des acheteurs étrangers connaissant des normes différentes de celles de la France, et dans des projets de revalorisation de bâtiments dont la règlementation est plus souple que pour le neuf. 

A l’inverse, certains matériaux tels que ceux utilisés pour la plomberie posent davantage de problématiques à la réutilisation car ils peuvent être fendus, rendant leur utilisation caduque. Eco'Mat 38 doit alors effectuer un travail de test et de reconditionnement, entrainant une charge de travail et donc un coût supplémentaire. Une problématique similaire apparait avec les luminaires ou les bardages.  

Eco'Mat 38 subit donc un modèle à perte sur la revente de ses matériaux à ce jour, car l’association peine à revendre moins cher que le neuf. Un modèle économique viable reposerait sur le paiement de la déconstruction ainsi que sur la traçabilité des matériaux. 

Résultats qualitatifs et chiffres clés

Chiffres-clefs : 

500 tonnes de matériaux collectés par an, dont 350 tonnes revendues, objectif 30% de reconditionnement d’ici 5 ans. 

En 2021, Eco'Mat 38 a collecté 554 tonnes de matériaux du bâtiment, gros œuvre et second œuvre. 258 tonnes ont déjà été revendues. 

Plateforme Eco'Mat 38 : 4000m² d'espace pour stocker les matériaux 

Date-clefs : 

10 chantiers par an depuis 2021 et déjà 12 sur 2023 en juillet 

Historique et perspectives de l’initiative

Date-clefs : 

10 chantiers par an depuis 2021 et déjà 12 sur 2023 en juillet 

Perspectives : 

Dans le réemploi des matériaux, la structure de revente doit garantir leur qualité. Eco'Mat 38 a donc mis en place des méthodes d’évaluation des différentes qualités des matériaux, notamment pour le bois avec une évaluation visuelle en 12 critères. Tout comme pour la plomberie, ce temps de tri rajoute un coût à la revente des matériaux. 

Afin d’aller plus loin et de garantir la réutilisation des matériaux, il serait nécessaire que les bâtiments dessinés par les architectes soient créés en fonction des matériaux de réemploi disponibles. Cependant, les délais de création entrainent une problématique. L’élaboration d’un projet d’architecture peut prendre jusqu’à deux ans, il faudrait donc conserver les matériaux issus du réemploi pour ce projet sur cette durée. Il faut donc un stockage dédié sur cette durée tout en continuant d’accueillir les autres matériaux. Aujourd’hui, Eco'Mat 38 possède un terrain d’un hectare en pente, causant un manque de place. Une autre piste vise à caractériser les matériaux au plus vite, c’est-à-dire à même le chantier pour une revente sur place. 

Des investissements permettraient d’augmenter le stockage en mettant en place des racks hauts par exemple ; la structure de réemploi manque de soutien financier. 

Facteurs d'accélération et freins

Facteurs d’accélération :

Le chantier « Cadran solaire » de déconstruction a permis à Eco'Mat 38 d’être créé par l’association Aplomb.  

Freins :

  • Nombre de chantiers limités et multiplication des acteurs 

Eco'Mat 38 a été pionnière dans ces activités. Les acteurs se sont multipliés pour le bien de la filière mais la demande n’a pas suivi. Notamment de la part des collectivités qui pourraient soutenir ces développements en incluant systématiquement des quantités de matériaux à réemployer dans les appels à projets liés au bâtiment. 

  • Législation du réemploi et garantie qualité 

Comme dans de nombreuses filières liées aux déchets, la législation peut empêcher le réemploi de certains matériaux pour des raisons de sécurité. Les labels n’ayant pas encore été mis en place pour garantir la qualité de ces matériaux, c’est à Eco'Mat 38 de prouver à ses clients que la réutilisation de ceux-ci est possible. 

  • Manque de soutien financier 

L’encouragement des architectes à l’utilisation de matériaux réemployés nécessiterait le stockage de ces matériaux le temps que les validations soient faites par les commanditaires du chantier. Ainsi, Eco'Mat 38 aurait besoin d’une surface de stockage plus importante et d’un soutien financier en ce sens. 

Domaines d’activités

  • Construction
  • Déconstruction

Ressources

  • Matériaux de construction
 Allongement de la durée d’usage
 Approvisionnement durable
 Consommation responsable
 Réemploi
 Ecoconstruction

Modérateur

  • Arthur Bonglet

    Community manager

    Suivre
  • Auteur de la page

  • Mathilde Le Loup

    Chargée de mission

    Suivre

  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Allongement de la durée d’usage
     Approvisionnement durable
     Consommation responsable
     Réemploi
     Ecoconstruction