Retour sur le café virtuel "Décarbonation du secteur numérique"

Dernière modification le 20/03/2024 - 09:57
Retour sur le café virtuel

Le 46ème café virtuel de l'Association pour le Digital et l'IT en région Auvergne-Rhône-Alpes (ADIRA) animé par le Groupe de Travail Numérique Responsable s'est tenu virtuellement le 12 Mars 2024 et portait sur la décarbonation du et par le Numérique à travers les interventions de la Direction régionale de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités (DREETS) et du Centre International de Ressources et d'Innovation pour le Développement Durable (CIRIDD). Ce café virtuel s'est particulièrement intéressé aux solutions et politiques en faveur d'un numérique au service de la décarbonation des entreprises (IT for Green) et à la manière d'oeuvrer à la décarbonation des technologies du numérique (Green for IT).

Avant-propos :

L'ADIRA est une association 100% indépendante créée en 1969 qui anime l'écosystème IT/Digital en région Auvergne-Rhône-Alpes. Forte de 500 organisations et 2300 membres (dont 250 DSI) répartis en 3 collèges (entreprises utilisatrices, collectivités, et académiques), la mission principale de l'ADIRA consiste dans le partage de bonnes pratiques, de contenus et d'informations via le peer-learning, notamment en :

  • Favorisant et en accompagnant les rencontres entre pairs et ouvert à l’ensemble écosystème IT/Digital Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Échangeant, expérimentant et partageant des problématiques et des solutions via nos différentes formules de rencontres.
  • Organisant des évènements, visites de sites, voyages sur les enjeux du Digital, des sujets d’actualité et des retours d’expérience
  • Publiant des rapports d’enquête ou de recommandations, d’études de tendances ou prospectives, d’état de l’art

Les cafés virtuels de l'ADIRA, conçus en premier lieu pour maintenir le lien associatif durant la crise sanitaire et le confinement, permettent, dans un esprit d’échange, d’ouverture et de convivialité, aux membres de l'association de se soustraire un bref moment de leurs autres sollicitations, au stress ou à l'anxiété liés à l’actualité pour se questionner sur les sujets clés du numérique tels que le recrutement, la gestion des risques, la décarbonation, ou encore les entreprises freelance.

Eléments-clés du café virtuel :

L'empreinte carbone du numérique s'élève à 17.2 Mt CO2 en France soit 2.5% des émissions totales nationales de gaz à effet de serre (3.7% au niveau mondial) et à une consommation électrique de 48.7 TWh annuel en France, soit 10% de la consommation d'énergie primaire en France (4.2% au niveau mondial). L'empreinte carbone du numérique dépend essentiellement des équipements (79%) et de leur fabrication (78%), loin devant leur utilisation (21%) et les data centers (16%). Bien que l'empreinte carbone du numérique paraisse faible au regard d'autres industries, celle-ci augmente exponentiellement depuis les dernières années et les récents modèles d'évolution de l'impact environnemental du numérique prévoient un accroissement de 45% des émissions de gaz à effet de serre, de 14% de la consommation de minéraux et de métaux, et de 4% de la consommation d'énergie d'ici à 2030 si aucune action n'est prise.

Face à ce constat, différentes politiques publiques ont récemment été mises en place afin de réduire l'empreinte environnementale du numérique en France, notamment à travers la stratégie d'accélération numérique écoresponsable dans le cadre de France 2030 et la proposition d'une feuille de route de la décarbonation du numérique du secteur. Cette dernière a identifié 10 actions concrètes à mettre en place pour réduire l'empreinte carbone du secteur du numérique en France. Celles-ci envisagent notamment :

  • D'accroître l'incorporation de matière première recyclée
  • D'allonger la durée de vie des équipements et diminuer les consommations
  • D'améliorer la prise en compte de la fin de vie des équipements
  • De mettre en place un indicateur de suivi de l'empreinte du numérique
  • D'intégrer l'Internet des Objets
  • D'adopter une stratégie pour les datacenters
  • De promouvoir l'écoconception
  • D'encourager la sobriété des usages
  • D'agir contre l'obsolescence
  • De développer une stratégie pour les réseaux via le développement de la 5G ou en intégrant l'IA pour réduire la consommation des déplacements des opérations réseau mobiles

Dispositifs de soutien public disponibles pour décarboner le numérique :

  • Le gouvernement français a mis en place une plateforme facilitant le passage à l'action des PME/TPE dans la transition écologique (https://mission-transition-ecologique.beta.gouv.fr/) qui agrège les accompagnements et financements proposés par l'ensemble des opérateurs publics.
  • L'appel à projets ECONUM "Soutien au développement d’une économie du numérique innovante, circulaire et à moindre impact environnemental" qui dispose de trois piliers (écoconception, réemploi/reconditionnement, et modèles du production responsables) clôt le 31/05/2024 avec une date de pré-dépôt au 30/04/2024.

Le fichier .PDF du webinaire est disponible sur en pièce jointe de ce post et le replay de tous les cafés virtuels de l'ADIRA est disponible au format podcast ici : https://podcast.ausha.co/adira-podcasts

Partager :
160
Auteur de la page

Sébastien Béclin

Chargé de missions