Valoriser les fruits et légumes écartés du marché, du frais grâce à la transformation

  • 2022-04-29 15:18:28
  • /
  • Cycl-op.org
  • /
  • 415

Transformation des fruits et légumes écartés du marché du frais

  • Porteur principal : Si bio!
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • Régionale
  • Impasse des Vergers Route Nationale, Rue Força Réal, 66170 Saint-Féliu-d'Avall
  • Date de début : juin 2012

La SARL Si bio! est spécialisée dans la transformation de fruits et légumes en jus, compotes, confitures, soupes, gaspachos, etc.
Ses deux principaux axes de travail sont:

  • La transformation des fruits et légumes (F&L) des 4 producteurs en une gamme 100% bio commercialisée principalement dans des magasins spécialisés bio sous la marque Si bio!, mais aussi dans la grande distribution.
  • La prestation pour d'autres producteurs de la région, bio ou conventionnels, souhaitant transformer leurs F&L écartés du marché du frais pour les mêmes raisons que celles citées ci-dessus. "Les trois-quarts des producteurs nous amènent ce que la coopérative refuse. ", explique Delphine Debail, responsable de l'atelier. Par ailleurs, des aléas comme les orages de grêle ont obligé les producteurs à transformer les fruits abîmés.

Ainsi, en plus d'éviter de perdre une partie de leur production, la prestation permet aux producteurs de donner une valeur ajoutée à leurs F&L. Chaque lot (correspondant à un seul client) est séparé, ce qui permet non seulement de ne pas mélanger les fruits des différentes exploitations, mais aussi de suivre la recette du client s'il en a une. Notons que le producteur doit amener au minimum 200kg de fruits. Aujourd'hui, la prestation représente une activité importante pour l'entreprise puisqu'elle correspond à 80% du chiffre d'affaires.

Bénéfices qualitatifs

 

  • Une demande locale
     
  • Amélioration de l’atelier pour une gamme plus large et proposer de nouveaux conditionnements : un produit comme la pêche (dont le Languedoc-Roussillon est premier producteur en France) est aujourd'hui assez peu valorisé : on en fait du nectar, de la confiture et de la purée pour le jus "multifruits". Or, les producteurs ont besoin d'étendre cette gamme, d'une part pour la vente directe, d'autre part pour valoriser leurs surplus de production. "Plus on arrivera à ouvrir la gamme et à faire d'autres produits avec la pêche, mieux ça sera." explique P. Giovanelli. Ainsi, pour permettre cette extension de gamme et améliorer son fonctionnement général, l'atelier doit se moderniser.

Bénéfices quantitatifs

Il existe actuellement 16 références de jus, fabriqués à partir de fruits cultivés à moins de 15km de l'atelier, dont 15% sont des "écarts de tri". Les écarts de tri sont généralement des F&L refusés par les circuits de commercialisation car mal calibrés ou présentant des défauts d'aspect.

Etapes de l'initiative

L'entreprise Si bio! a été créée en 2012 par 4 producteurs de fruits et légumes, engagés en Agriculture Biologique et désireux de valoriser leurs propres productions grâce à la transformation. En s'équipant de matériel de qualité et en proposant de faire de la prestation, les 4 associés ont dû faire face à une forte demande des producteurs locaux voulant transformer leurs produits écartés du marché du frais ou leurs surplus de production. L'installation dans de nouveaux locaux en 2013 a permis de répondre à cette demande particulièrement élevée dans la région.

Perspectives :

La SARL va continuer son activité de prestation, qui devrait être plus fluide grâce à la modernisation du matériel. Toutefois, elle souhaiterait que cette activité soit un peu moins importante à l'avenir et que la gamme Si bio! des 4 producteurs prenne plus d'ampleur. De plus, selon P. Giovanelli, la demande de prestation n'augmentera pas beaucoup plus alors que la demande des consommateurs en produits bio devrait être plus importante.

Facteurs d'accélération et freins

Facteurs d’accélération :

  • Valorisation de produits écartés du marché du frais (prestation = 80% du
    CA)
  • Réponse à une forte demande des producteurs locaux
    La valorisation des écarts de tri des F&L et de transformation en général. En effet, peu d'entreprises de transformation sont présentes en région. "Un atelier de prestation, ça manquait dans le département" explique Pierre Giovanelli, co-gérant de la société. Celui-ci estime qu'en Languedoc-Roussillon, environ 15% de la production de F&L est déclassée à cause de l'aspect ou de la taille.
  • Gamme bio bénéficiant d'une bonne image auprès des consommateurs

Freins :

  • Manque d'équipement (chambre froide très petite, conditionnement manuel pour les compotes)
  • Difficultés commerciales : la gamme 100% bio n'est pas assez rentable

Leviers :

  • Moderniser l'atelier
  • Développer la gamme 100% bio
  • Embaucher un commercial pour élargir la clientèle

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Alimentation

Ressources

  • Alimentaire

Financeurs

  • Conseil Régional

  • Conseil Général des Pyrénées Orientales
 Territoire
 Alimentation durable
 Circuits courts
 Consommation responsable
 Coopération territoriale
 Economie sociale et solidaire
 Boisson
 Fruits
 Légumes
 Agriculture

Modérateur

  • Amandine Ameline

    Chargée de mission

  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Territoire
     Alimentation durable
     Circuits courts
     Consommation responsable
     Coopération territoriale
     Economie sociale et solidaire
     Boisson
     Fruits
     Légumes
     Agriculture