Vitivalo, un projet de recherche fédérateur en réponse à une problématique du territoire !

  • 2020-01-20 00:00:00
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 255

Limiter l’impact environnemental sur la qualité de l’air et développer des filières locales valorisant les déchets viticoles

Le projet VITIVALO a été lancé par l’Université Savoie Mont Blanc au printemps 2017, afin de développer de nouvelles filières de valorisation des déchets viticoles, durables et dans un contexte d’économie circulaire, en impliquant de nombreux partenaires professionnels, institutionnels, publics, universitaires et associatifs, sur le territoire.

  • Porteur principal : Laboratoire de Chimie Moléculaire et Environnement, Université Savoie Mont Blanc
  • Nature de l'initiative : Démarche d'une institution publique ou assimilée
  • Savoie
  • Université Savoie Mont Blanc, LCME Campus scientifique Savoie Technolac, 73376 LE BOURGET DU LAC CEDEX
  • Date de début : mars 2017

Dans les vignobles du territoire Savoie Mont Blanc, les bois de coupe annuelle sont traditionnellement brûlés sur place au fur et à mesure de la taille en période hivernale. La Savoie dispose également d’une forte activité de pépinières viticoles éliminant aussi leurs déchets bois par brûlage.

 

Deux principaux axes de recherche complémentaires sont développés dans le projet VITIVALO :

  • Limiter l’impact environnemental de la filière viticole sur la qualité de l’air
  • Développer de nouvelles filières locales valorisant les déchets viticoles via leur valorisation chimique, thermique, sous forme de matériaux, etc.

 

Ces déchets de type bois, issus de la viticulture et des pépinières viticoles du territoire Savoie Mont Blanc doivent être considérés comme une nouvelle ressource. La stratégie du projet VITIVALO est de mettre en place une cascade de valorisation afin de valoriser l’intégralité de cette ressource.

Bénéfices qualitatifs

Le projet VITIVALO mise sur plusieurs pistes de valorisation à l’échelle locale, avec l’adhésion de tous les acteurs de la filière. En recherchant de nouvelles alternatives au brûlage à l'air libre, le projet doit permettre d'accompagner les professionnels au changement de pratiques, d'aider les pouvoirs publics dans leurs prises de décisions par rapport à l'activité et la qualité de l'air, de développer une nouvelle filière économique à l'échelle du territoire.

Le projet VITIVALO c'est aussi la mise en place d'une nouvelle filière durable de valorisation des déchets viticoles sur le territoire Savoie Mont Blanc pouvant inspirer d'autres régions viticoles.

Bénéfices quantitatifs

30 000 m3 de déchets viticoles à valoriser chaque année sur le territoire Savoie Mont Blanc.

Facteurs d'accélération et freins

La forte coopération entre viticulteurs, élus, pouvoirs publics, services de l'Etat, universitaires, associations et entreprises est devenue la clé du projet VITIVALO. Il contribue également à réduire les tensions entre professionnels, habitants et élus via des actions de sensibilisations auprès des élus, des professionnels, du grand public et dans les écoles.

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Chimie

Ressources

  • Déchet
  • Biodéchet
  • Bois
  • Produits chimiques

Partenaires

  • Professionnels viticoles (syndicats régionaux)
  • Syndicat des Vins de Savoie, Syndicat des Pépiniéristes de Savoie


  • Territoires
  • Communauté de commune Cœur de Savoie, Parc naturel régional des Bauges, Conseil Savoie Mont Blanc


  • Services et agences de l'Etat de l'Environnement de l'Agriculture et de l'Industrie
  • DDT73, DREAL, DRAAT, Chambre Agriculture SMB, CCI Savoie, ATMO AURA, ADEME, Institut français de la Vigne et du Vin


  • Associations
  • ASDER, ADABio, SECS


  • Entreprises
  • INDDIGO, TRIALP, Crédit Agricole des Savoie


  • Université SMB
  • Université Savoie Mont Blanc, Fondation USMB

Moyens techniques

L’impact environnemental des procédés sera évalué grâce à des Analyses de Cycle de Vie (ACV). 

Dispositifs, outils ou méthodologies

Opération "Un an avec VITIVALO" : suivi par des classes de primaires de l'avancée des chercheurs pendant l'année universitaire, étude de la problématique avec visites d'exploitations, découverte de la recherche avec visite de laboratoires, etc.

Communication sur les réseaux sociaux et dans la presse.

Réalisation d'étude à grande échelle sur plateforme de compostage ou via une expérimentation "BRF".

Mesures de polluants sur le terrain, à proximité du brûlage avec des viticulteurs partenaires.

Moyens humains

Le projet VITIVALO est piloté par l’Université Savoie Mont Blanc, en particulier par deux enseignants-chercheurs du Laboratoire de Chimie Moléculaire et Environnement de l’UFR Sciences et Montagne : Christine PIOT et Grégory CHATEL. Leur rôle concerne la coordination du projet (lien entre les partenaires, animations de groupes de travail, communication interne et externe, expertise, etc.) et la recherche de financements pour mettre en place les études nécessaires pour atteindre les objectifs. Ils sont également experts scientifiques dans les domaines de la qualité de l’air (mesures et caractérisations chimiques) et de la valorisation chimique des déchets (production de molécules à haute valeur ajoutée via des procédés environnementalement acceptables).
Le projet est ensuite organisé en quatre groupes de travail dans lesquels chacun des partenaires peut contribuer, du stade de l’idée jusqu’à la mise en place d’actions concrètes ou financées :

  • Groupe AIR
  • Groupe GISEMENT
  • Groupe VALO
  • Groupe COMM

Financeurs

    Université Savoie Mont Blanc, Fondation USMB, Conseil Savoie Mont Blanc, ADEME, Crédit Agricole des Savoie, Communautés de Communes Cœur de Savoie, Syndicat des Vins de Savoie, Syndicat des Pépiniéristes de Savoie, Chambre D'Agriculture Savoie Mont Blanc

Financement

Des soutiens financiers ont rapidement été obtenus grâce à au dynamisme du consortium mis en place.

Témoignages

L’innovation du projet repose sur la succession de valorisations chimique, thermique et matière. Les déchets viticoles constituent en effet une source importante et renouvelable de molécules à haute valeur ajoutée, tels que de puissants antioxydants, à l’instar de celles que l’on peut déjà trouver dans le vin et le moût de raisin. L’extraction de ces molécules peut ainsi intéresser l’industrie cosmétique, pharmaceutique et alimentaire. VITIVALO s’attachera pour chaque mode de valorisation à prendre en compte l’impact environnemental des procédés qui seront évalués grâce à des Analyses de Cycle de Vie (ACV) et comparés au brûlage à l’air libre.

 Déchets
  Viticole
  Vignoble
  Bois
  Valorisation
  Filière
  Thermique
  Chimique
  Air

Modérateur

  • Audrey Forot

    Chargée de mission

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Déchets
      Viticole
      Vignoble
      Bois
      Valorisation
      Filière
      Thermique
      Chimique
      Air