Un serveur informatique pour chauffer l'eau de 50 logements locatifs sociaux

  • 2020-05-08 10:00:02
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 100

Récupérer la chaleur produite par les serveurs informatiques pour réchauffer l'eau des logements..

  • Porteur principal : DYNACITE
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • 36 Rue du dauphin Bleu, 69140 Rillieux la Pape
  • Date de début : septembre 2018

Cette solution – proposée par l'entreprise Neutral-IT (initialement Stimergy), a été mise en oeuvre début 2018 dans un ensemble de trois bâtiments (50 logements) à Rilleux-le-Pape (Rhône).

Concrètement, des serveurs informatiques offrant une solution de stockage pour le service informatique de Dynacité sont installés dans la chaufferie, dans une "boite" métallique (1m3 environ). Fournis et installés par Neutral-IT, ils baignent dans un liquide caloporteur qui échange ses calories avec le ballon d’eau chaude collective de la résidence. Résultat : l’ECS (Eau Chaude Sanitaire) est préchauffée à 45°C, le complément étant assuré par la chaudière collective fonctionnant au gaz. 

 

Bénéfices qualitatifs

L’avantage de cette solution est que le volume d’énergie fournie est garanti à un prix fixe sur dix ans, à un montant inférieur à celui payé auparavant dans un approvisionnement classique. Le seul risque serait que l’équipement dysfonctionne et que le prestataire ne puisse pas fournir l’énergie, auquel cas une indemnisation est prévue pour dédommager Dynacité de l’avance effectuée sur l’approvisionnement en énergie.

Bénéfices quantitatifs

Au-delà d'un impact environnemental diminué grâce à l'utilisation de cette chaleur fatale, le gain est aussi économique. Sur les six premiers mois de test, la chaudière numérique avait assuré 25% des besoins en ECS (eau chaude sanitaire), soit un gain de 50 euros par an et par logement, à confort identique. L'installation ayant un très faible coût d'investissement, le temps de retour sur investissement est très rapide (inférieur à 1 an).

Etapes de l'initiative

Le projet est parti du fait que le service informatique de Dynacité cherchait des solutions de stockage de données. L’entreprise Neutral IT, au-delà de la solution de stockage, proposait de mettre les serveurs directement dans leurs locaux pour profiter de la récupération de l’énergie fatale afin de chauffer l’eau. Les bailleurs ont donc mis en œuvre cette innovation sur un site pour faire un test dans le cadre d’une expérimentation. Les foyers bénéficiaires n’ont pas été contactés lors de cette phase, parce qu’il a été jugé difficile d’allier toutes les parties prenantes à une réflexion innovante. Pour autant, seul le gain sur les consommations de gaz  leur a été appliqué, allégeant ainsi leur budget énergie.

La démarche s’est révélée concluante, et ouvre de nouvelles perspectives. Outre l’objectif de maintenir cette initiative dans le temps, Dynacité souhaite la reproduire à plus grande échelle sur des sites en chauffage collectif pour récupérer à coût réduit cette énergie qui serait perdue sans cette utilisation. Cela pourrait se faire sur des sites denses en matière de logements, et sur lesquels la disponibilité des locaux permet de mettre à disposition gratuitement de l’espace pour les serveurs, en contrepartie de l’usage de la chaleur fatale pour chauffer l’eau.

Facteurs d'accélération et freins

Facteur d’accélération : la volonté de la direction

La cellule du bureau de la performance énergétique a été chargée par la direction de réduire les consommations et les charges, avec une totale liberté de réflexion. Elle a donc proposé des solutions dans le cadre d’une réflexion sur l’eau chaude collective. La récupération de chaleur fatale a alors été pointée comme une solution d’avenir auprès de la direction, qui a tout de suite donné son feu vert.

 

Frein : des problèmes techniques

La place dans la chaufferie a posé des problèmes pour accueillir les nouveaux serveurs et a demandé quelques travaux. La relation avec l’exploitant des autres équipements dans la chaufferie n’a pas été évidente non plus, puisqu’il a dû accepter de voir des matériels échappant à sa gestion s’ajouter aux siens, craignant qu’un dysfonctionnement de cette solution puisse lui être attribuée.

Domaines d’activités

  • Energie
  • Information

Ressources

  • Energie fatale et de récupération

Coûts de l'initiative

18000

Financement

13 000 euros d'avance sur l'énergie fournie pour 10 ans 5 000 euros de travaux nécessaires à l'aménagement de la chaufferie
 Expérimentation
 Recherche et Développement
 Veille technologique
 Affichage environnemental
 serveur
  logement
  social
  chaleur fatale

Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Expérimentation
     Recherche et Développement
     Veille technologique
     Affichage environnemental
     serveur
      logement
      social
      chaleur fatale