Terra Preta, mettre en place une solution de gestion des biodéchets à l’échelle de la métropole de Clermont-Ferrand

  • 2022-02-07 16:57:16
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 441

Terra Preta porte un projet pour développer la collecte et la gestion locale des biodéchets, en partenariat avec Clermont Métropole et la mairie de Clermont

  • Porteur principal : Terra Preta
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • 63, avenue de la Libération 63000 Clermont-Ferrand
  • Date de début : février 2017

Terra Preta porte un projet pour développer la collecte et la gestion locale des biodéchets, en partenariat avec Clermont Métropole et la mairie de Clermont. Cette initiative donne un bel exemple de coopération entre acteur public et associatif :

  • Lauréat des projets du budget participatif de la ville de Clermont
  • Facilitation de l’accès au foncier
  • Co-construction pendant 3 ans d’un modèle économique autonome qui bouscule les manières de faire de la collectivité
  • Inauguration de l’îlot des Salins grâce au soutien logistique et financier des acteurs publics
  • Mutualisation de la flotte de camions avec les prestataires privés de la collectivité pour collecter les biodéchets
  • Une offre globale enrichie sur le territoire : complémentarité entre le compostage local et la méthanisation 

Bénéfices qualitatifs

Autour de la place des Salins, Terra Preta a aménagé un archipel regroupant diverses actions en lien avec l'écologie :

  • Développer une multitude d’activités pour changer les comportements : collecte des biodéchets, zones de culture, sensibilisation du public à la gestion des biodéchets
  • Formation autour du compostage sur (privé/public) : écoles, associations, collectivités... Accompagnement de la formation à la réalisation de l’infrastructure

Bénéfices quantitatifs

Quelques chiffres clés :

250 000 euros de financement

600 tonnes de biodéchets traités par mois

Etapes de l'initiative

L'association est née du constat de l'absence de  gestion des biodéchets pour les personnes hors des zones pavillonnaires. Leur action vise donc à mettre en place des points de compostage sous forme de lieux de vie dans chaque quartier.

Les subventions publiques ont permis de lancer le projet, mais l'association vise une autonomie financière pour rendre le projet viable, sans dépendre de changements de municipalité. Pour cela, elle étudie plusieurs pistes pour diversifier ses activités et sources de revenus :

  • Indemnisation à la tonne détournée de biodéchets
  • Prestation de formations et d’installation de bacs de compost/culture
  • Vente des cultures aux restaurateurs (aromates, champignons)
  • Ateliers pédagogiques aux écoles
  • ...

 

Facteurs d'accélération et freins

Souvent issus de la volonté citoyenne, les collectifs de l’ESS de la gestion locale des biodéchets nécessitent de moyens pour se structurer et expérimenter leur solution sur le territoire. Ils doivent alors composer avec plusieurs interlocuteurs : l’adjoint à la mairie en charge de la vie associative, l’intercommunalité en charge de la gestion des déchets. Le soutien politique joue un rôle central dans le développement de ces démarches. Le soutien de la collectivité permet de développer rapidement leur activité. Au contraire, la lenteur des démarches administratives et de la remontée de la ligne hiérarchique pour valider le soutien donné au projet peut freiner les volontés d’agir.  

L'un des éléments clés de succès de ces démarches consiste à tisser un écosystème d'acteurs engagés sur les mêmes valeurs, ayant des compétences complémentaires. Par exemple, le fait d'être situé à proximité d' une association d’autoréparation de vélo va nourrir les activités de la structure.

Domaines d’activités

  • Alimentation
  • Recyclage

Ressources

  • Biodéchet

Partenaires

  • VALTOM

  • Métropole de Clermont-Ferrand

  • Ville de Clermont

Moyens techniques

Le VALTOM gère une unité de méthanisation qui ne tourne pas à plein régime. S’il y a un excédent de biodéchets, ils peuvent le méthaniser pour le valoriser en biogaz. Terra Preta s’appuie sur la flotte de camions de la Métropole pour la collecte des biodéchets excédents. Le reste est traité sur place, en vélo, ce qui est plus intéressant environnementalement et économiquement parlant.

Financeurs

  • Métropole de Clermont-Ferrand
 Action collective
 Aménagement territorial
 biodéchets
 compost

Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Action collective
     Aménagement territorial
     biodéchets
     compost