Réduire les déchets et l’empreinte carbone en menuiserie d’agencement

  • 2022-12-01 08:00:02
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 271

Ellipse Bois bénéficie d’une faible marge d’action sur les productions réalisées tant que les clients ne seront pas sensibilisés. L’entreprise met donc en place des solutions pour réduire son impact environnemental et social

  • Structure porteuse : Ellipse Bois
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • Régionale + chantiers ponctuels au-delà
  • 1635 Route de Chasselay, 69650 Quincieux
  • Date de début : juin 2020

Ellipse Bois est une menuiserie d’agencement qui travaille principalement pour des lieux de culture (médiathèques, musées). L’entreprise réalise également des bureaux, des corner cafés, des banques d’accueil et des aménagements de boutiques.

La société Ellipse Bois créée en 2004 accompagne les maîtres d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre dans la réalisation de chantiers de menuiserie d’intérieur et d’agencements. Parfois complexes, les chantiers peuvent être du secteur public ou privé, dans différents domaines :  tertiaire, du culturel, de la santé et du tourisme.

C’est à l’occasion de la reprise de l’entreprise en 2020 par Bernard Castillon qu’Ellipse Bois a commencé à réfléchir à son impact environnemental. Ellipse Bois a peu de liberté sur le choix des matériaux puisque son cœur de métier requiert de s’adapter à la demande des clients et de travailler avec les matériaux imposés. L’entreprise a donc fait le choix de gérer les chutes de production afin de s’ancrer à son échelle dans l’économie circulaire dans une démarche de réduction des déchets.

Ellipse Bois propose donc aux designers et aux ressourceries de récupérer les chutes de production et réfléchit aux différentes manières de réduire son empreinte carbone avec le CJD.

Résultats qualitatifs et chiffres clés

  • La gestion des chutes de production : Les chutes de productions d’Ellipse Bois sont stockées puis proposées aux designers et écoles de design. Par exemple, La ligne Vertuose récupère une fois par mois les stocks de l’entreprise afin de réaliser du mobilier design par des jeunes sortis du système scolaire. L’objectif de l’entreprise est d’augmenter cette revalorisation. Un contact a aussi été établi avec Tizu pour évaluer le potentiel de revalorisation. Enfin, une collaboration est réalisée avec l’école de design de Saint-Etienne et sa matériauthèque afin d’utiliser les chutes en fonction des projets. Par exemple, une partie des chutes a été revalorisée à l’occasion du prototypage des projets d’étudiants pour la Biennale du Design 2025. L’entreprise donne également des chutes au service jeunesse de Villefranche pour les ateliers jeunesse.

 

  • La ligne Vertuose : Il s’agit d’une association proposant une gamme de mobilier design éco-solidaire. L’association récupère les chutes de menuiserie d’agencements et les utilise pour former des jeunes à la fabrication de panneaux de mélaminé et de mobilier design. Les revenus générés par ces réalisations sont utilisés pour le financement des formations proposées aux jeunes en fonction de leur projet d’avenir.

 

  • La réduction des transports : Ellipse Bois fait partie des entreprises ayant opté pour la semaine de 4 jours ce qui permet de réduire les transports des salariés et améliore la qualité de vie de chacun.

 

  • Le calcul de l’empreinte carbone : le CJD Rhône Alpes propose d’accompagner les entreprises volontaires dans la réalisation d’un bilan d’impact carbone. Ellipse Bois s’est engagée dans cette réflexion dans l’objectif de trouver des leviers pour réduire son empreinte carbone. Au niveau national, le CJD accompagne les entreprises avec son action « balance ta tonne », permettant de générer un tableau comportant tous les éléments de l’activité des entreprises avec les équivalents carbone correspondant. Une formation est proposée dans cette même démarche ainsi qu’un moment de partage entre entreprises qui réalisent ce bilan afin d’observer ce qui fonctionne ou ne fonctionne pas.

Chaque mois, 700kg de chutes sont revalorisées.

 

Historique et perspectives de l’initiative

2004 : Création de l’entreprise

2020 : Reprise de l’entreprise et début de la réflexion sur l’impact environnemental de l’activité

Facteurs d'accélération et freins

Freins :

  • Les chutes de production doivent être triées pour être réutilisées : Afin de donner une seconde vie aux chutes de production, Ellipse Bois doit effectuer un travail de tri minutieux et chronophage.

Par exemple, l’entreprise a souhaité travailler avec l’Atelier Emmaüs pour revaloriser ces chutes, cependant l’atelier avait besoin de catégories de bois très spécifiques. Cette collaboration n'a donc pas pu avoir lieu.

  • Les matériaux utilisés sont toujours différents : Par son activité, Ellipse Bois ne choisit pas les types de bois avec lesquels travailler. Pour chaque production, le bois est différent, ainsi que ses motifs, ce qui ne permet pas de répondre à un besoin global pour un même designer ou une seule entreprise. De fait, les revalorisations de bois ne se font pas auprès d’un seul acteur. L’entreprise a mis en place plusieurs emplacements de stockage.

 

  • Les clients ne sont pas encore sensibilisés aux enjeux environnementaux : Les matériaux bois avec lesquels travaille Ellipse Bois ne sont pas sourcés de manière durable et responsable. Ellipse Bois souhaite développer des partenariats avec les acteurs de l’économie circulaire.

 

Facteurs d’accélération :

  • Le travail de tri et de revalorisation est en cours de consolidation : Ellipse Bois réalise des tests avec des bennes différentes pour améliorer le tri et donc la revalorisation des chutes.

Domaines d’activités

  • Artisanat
  • Recyclage
  • Culture

Ressources

  • Biodiversité
  • Bois

Partenaires

  • La ligne Vertuose

  • Recyclerie de Trévoux

  • Le service jeunesse de Villefranche

  • CJD Rhône Alpes

Moyens techniques et méthodologies

 

Le modèle économique :

  • Ellipse Bois fonctionne par contrats avec les clients qui les sollicitent ou bien en réponse à des appels à projets.
  • Le travail de revalorisation se fait principalement par des dons de l’entreprise aux acteurs intéressés.

 

Les perspectives :

  • Concernant les chutes de productions : Ayant pour objectif de revaloriser un maximum de chutes, une perspective est de multiplier les différents partenariats. Travailler en collaboration avec des designers ayant les mêmes préoccupations environnementales est également un axe à développer.
  • Concernant l’activité de l’entreprise : Un chantier important est prévu à la Cité des Vins et Climats de Beaune pour septembre 2022.

Moyens humains

Une dizaine de salariés dont trois agenceurs-ébénistes

 Valorisation
 Réutilisation
 Recyclage
 Plan déchets
 Déchets
 Consommation responsable
 Meubles
 ameublement
 bois

Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Valorisation
     Réutilisation
     Recyclage
     Plan déchets
     Déchets
     Consommation responsable
     Meubles
     ameublement
     bois