Les Tissages de Charlieu : savoir-faire ancré et pratiques pionnières

  • 2020-06-30 08:00:02
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 5 449

Agir à chaque étape de production pour une industrie textile humaine, responsable et éthique

  • France
  • Charlieu
  • Date de début : janvier 1967

LTC conçoit et tisse des tissus Jacquard, unis et techniques. Elle crée également des produits finis (sacs, étoles, ceintures…) développés par trois « intraentreprises » : L’Indispensac, Létol et Tonnerre de Belt.

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) est placée au cœur du développement de l’entreprise qui porte des engagements environnementaux et sociaux forts.

LTC s'est fixé la mission suivante :

  • Produire  des articles textiles accessibles au plus grand nombre,
  • dont l’essentiel du processus industriel est en France,
  • qui contribue significativement à la décarbonation de la filière textile (la 2ème filière la plus polluante de la planète),
  • qui relocalise des emplois, préserve les savoir-faire historiques et développe les savoir-faire du futur,
  • qui soit un support de développement de l’économie circulaire Française,
  • qui soit un support de développement des fibres issues de l’agriculture française,
  • qui contribue au remplacement des packaging et sacs plastiques.

Résultats qualitatifs et chiffres clés

Agir à chaque étape de production

Le premier levier pour réduire l’impact carbone de l’industrie textile est de relocaliser la production au plus près du consommateur. LTC s’approvisionne en fils auprès de filateurs français et espagnols. Le tissage s’effectue exclusivement sur le site de Charlieu. La confection des produits finis est quant à elle réalisée si possible dans un rayon de 50 km, notamment par des ateliers adaptés aux travailleurs handicapés. La valeur du produit étant créée majoritairement sur le sol français, les labels France Terre Textile et Origine France Garantie peuvent être apposés sur ces produits.

LTC intègre des critères environnementaux et sociaux dans le sourcing des matières qu’elle tisse. Plus de la moitié des matières utilisées sont du coton bio certifié GOTS (Global Organic Textile Standard) et des matières recyclées certifiées GRS (coton, polyester PET de bouteilles plastiques, ou en mélange polycoton). L’entreprise commence à travailler avec du chanvre et du lin dont la filière est en cours de reconstruction. Ces matières ont l’avantage de demander peu d’eau, peu de pesticides et de pousser en France.

Lors de la conception, LTC utilise un logiciel d’analyse du cycle de vie afin de connaître l’impact environnemental des produits selon plusieurs critères tels que la consommation, l’eutrophisation* de l’eau et les émissions de CO2 générées. Les produits peuvent ainsi bénéficier d’un affichage environnemental et être comparés avec leurs équivalents en provenance d’Asie.
*Phénomène qui entraîne la détérioration de la qualité de l’eau.

La principale ressource consommée lors du tissage est l’énergie. Pour réduire cet impact, l’entreprise s’approvisionne en électricité issue de barrages hydrauliques et réutilise la chaleur produite par les métiers à tisser pour chauffer ses locaux.

LTC a adopté des méthodes pour limiter les étapes de production et les chutes. Par exemple, grâce à une technique de tissage, la majeure partie des coutures sont évitées car le liage des bords des sacs se réalise directement sur les métiers à tisser.

S’organiser collectivement pour mieux gérer les déchets

La production génère des déchets textiles actuellement enfouis car les recycleurs français sont en sous capacité par rapport aux volumes de déchets à traiter. LTC travaille sur un projet collectif nommé FIREX pour le recyclage des déchets post-industriels. Le but est de structurer un système de collecte, de tri, d’effilochage et de filature. La matière recyclée obtenue pourra être reprise par les industriels dans une véritable logique circulaire. Pour pouvoir proposer une matière de qualité à des prix compétitifs, les défis sont à la fois techniques (mélange de couleurs, de compositions, de qualité de fibres) et économiques (volumes des gisements et exutoires)

Historique et perspectives de l’initiative

Histoire de l'entreprise à retrouver sur : https://ltc-jacquard.com/presentation/

Perspectives

Les Tissages de Charlieu souhaitent devenir le leader européen sur les solutions d’emballage textile. De nouvelles opportunités s'ouvrent à l'entreprise grâce à sa capacité d'adaptation, de création et l'automatisation d'une partie de la confection.

Facteurs d'accélération et freins

Pour accompagner l’innovation, il faut lever les freins psychologiques et montrer que les produits recyclés peuvent être performants et solides. En outre, il est nécessaire de connaître les limites de chaque innovation : le recyclage n’est pas un modèle infini (rétrécissement des longueurs de fibres dans le cas du textile), etc.

Alors que la demande s’oriente clairement vers des tissus et produits finis éthiques et écoresponsables, les engagements pris par LTC portent leurs fruits car ils apportent des valeurs et des garanties via les labels. Cette appétence peut cependant se heurter à la barrière du prix. Les coûts de conception en France et les prix des matières bio ou recyclées sont bien supérieurs aux coûts de fabrication dans certains pays et aux prix des matières vierges, malgré la hausse actuelle de ces dernières. Dans ce contexte, le législateur a un rôle important à jouer en instaurant une TVA adaptée aux produits écoresponsables, ou encore en interdisant les produits les plus polluants comme les sacs plastiques en faveur de solutions d’emballage textile.

Domaines d’activités

  • Industrie
  • Commerce

Ressources

  • Energies renouvelables
  • Emploi
  • Textile
  • Energie fatale et de récupération

Moyens techniques et méthodologies

  • 80 métiers à tisser dont 60 en mécanique Jacquard. 

Le tissage Jacquard est une technologie très efficiente âgée de plus de 200 ans : les motifs sont tissés, le rendu est esthétique et, au contraire de l’impression ou du transfert, il ne se dégrade pas dans le temps.

  • Production de plus de 2 millions de mètres de tissus par an et  développement en création de 600 nouveaux modèles chaque mois.
  • Logiciel d'analyse du cycle de vie.
  • Système de récupération de chaleur fatale.
  • Réseau de confectionneurs régionaux, robotisations de certaines étapes pour rester économiquement viable , IA (pour optimiser le traitement de l’information et la création),
  • Nombreux projets de R&D : Plug & Wet (optimiser la tissabilité des fils), FIREX (revalorisation des déchets textiles), ANGEL (automatisation de la confection)
  • Projets d’économie circulaire : proposer aux marques la valorisation optimale de leurs déchets textiles pré ou post consommation.
  • Initiatives de valorisation et de développement des fibres issues de l’agriculture française (du terroir au consommateur). 

Moyens humains

LTC emploie environ 80 personnes.

 Analyse du Cycle de Vie
 Circuits courts
 Eco-conception
 Filières locales
 Recherche et Développement
 Textile
 Tissage
 Innovation
 Bulletin16
 Relocalisation
 Bio
 Fibres
 Lin
 Chanvre
 Coton
 Made in France

Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Analyse du Cycle de Vie
     Circuits courts
     Eco-conception
     Filières locales
     Recherche et Développement
     Textile
     Tissage
     Innovation
     Bulletin16
     Relocalisation
     Bio
     Fibres
     Lin
     Chanvre
     Coton
     Made in France