La valorisation des rejets d’eau thermale

  • 2019-09-01 11:44:28
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 1 079

Valoriser la chaleur des eaux thermales pour générer des économies et réduire les impacts environnementaux

  • Structure porteuse : cluster Innovatherm
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Hôtel d'entreprises Pascalis, 8 allée Evariste Galois, 63000 CLERMONT-FERRAND
  • Date de début : janvier 2016

L’étude VERTH a pris la forme d’une action collective menée en partenariat avec l’ADEME et mobilisant cinq établissements thermaux situés en Auvergne.

Résultats qualitatifs et chiffres clés

En moyenne, les eaux thermales ressortent à 30°C après usage.

La valorisation de cette chaleur représente l’opportunité de générer des économies, voire une nouvelle source de revenu, et de réduire les impacts environnementaux sur plusieurs plans :

  • réduction des consommations d’énergie,
  • d’eau,
  • des émissions de gaz à effet de serre
  • refroidissement de l’eau avant rejet dans la nature

L’intérêt économique dépend en revanche du contexte et du montant des investissements à réaliser.

Chiffres clefs tirés de l’étude VERTH : Un curiste utilise de 250 à 900L d’eau par jour, il consomme 15 à 65 € d’électricité pour une cure de 18j.  
(Données variables selon établissements et indications thérapeutiques)

Historique et perspectives de l’initiative

La première étape a été la réalisation d’un diagnostic par un prestataire sur la performance énergétique des établissements. La perte de chaleur fatale des eaux thermales a particulièrement été étudiée mais toutes les consommations ont été analysées.                                      

Suite au diagnostic, des recommandations ont été adressées pour mettre en place une valorisation thermique interne et réfléchir à l’inscription dans un réseau plus large. En effet, des réseaux de chaleur urbains peuvent être créés en collaboration avec les collectivités.

Perspectives

En plus de la valorisation des eaux thermales de rejet, d’autres leviers sont également actionnables par les établissements thermaux notamment au niveau de la gestion déchets. Les films plastiques qui servent aux enveloppements de boue peuvent par exemple être recyclés. Les boues thermales sont elles-mêmes pour certaines réutilisables.

Domaines d’activités

  • Energie
  • Tourisme

Ressources

  • Eau
  • Energies renouvelables
  • Energies non renouvelables
  • Efficacité énergétique
  • Energie fatale et de récupération
  • Réseaux de chaleur

Partenaires

  • ADEME et établissements thermaux
  • L’étude VERTH a pris la forme d’une action collective menée en partenariat avec l’ADEME et mobilisant cinq établissements thermaux situés en Auvergne.

Lien(s) web

 www.innovatherm.fr
 https://www.eclaira.org/library/h/eclaira-le-bulletin-numero-14-juillet-2019.html

Documents

  • Thermalisme, de l'énergie à revendre

  • Communiqué de presse VERTH
 Action collective
 Clusters
 Expérimentation
 Thermes
 Tourisme
 Eaux Thermales
 Réseau de chaleur

Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Action collective
     Clusters
     Expérimentation
     Thermes
     Tourisme
     Eaux Thermales
     Réseau de chaleur