Jeans et chaussures éco-conçus et fabriqués en France à moins de 1083km

1083 est une marque qui conçoit et fabrique des jeans en coton bio et des chaussures éco-conçues en France, à moins de 1083 km de ses clients (soit la distance qui sépare les deux villes les plus éloignées de l’Hexagone, Menton dans le Sud-Est et Porspoder dans le Finistère).
  • Date de début : janvier 2013
  • France
  • 49 avenue Gambetta - 26100 Romans
 Analyse du Cycle de Vie
 Eco-conception
 Filières locales
 Modèles d'affaires
 Plateformes de connaissance
 Plateformes partagées de production
 Textile
  Equitable
  Bio

L’objectif de 1083, dont la devise est « éthique, moderne et en action », est de concevoir des vêtements esthétiques intégrant les principes de l’économie circulaire (écoconception, approvisionnement durable, réemploi,…).  

Les étapes de fabrication des jeans sont réalisées dans différents ateliers en France Métropolitaine : la filature, la teinture, le tissage, la confection et la distribution. Seuls le coton bio, les rivets et boutons doivent être importés. Une petite partie de la filature est pour l’instant encore réalisée à l’étranger.

Le coton ne pousse pas en France mais la matière première pourrait être produite sur le territoire national via le recyclage. Ainsi, 1083 travaille sur un projet de jeans fabriqués en France à base de fibres issues de jeans recyclés. 

Bénéfices qualitatifs

Des filières entières dans l’industrie textile française ont disparues ou sont très fragilisées, les jeans 1083 sont les premiers à être filés, teints, tissés et confectionnés en France. La relocalisation permet de faire perdurer des savoir-faire et de faire vivre l’économie locale (97% du prix d’achat d’un jean couvre la production en France).

La culture du coton bio a l’avantage de ne pas générer de pollution de l’eau mais en consomme malgré tout énormément. Au total, la fabrication d’un jeans nécessite 10 000 L d’eau. Le recyclage permettra, entre autres, d’alléger cette consommation. 

Bénéfices quantitatifs

Le prix du textile est souvent gonflé à cause des nombreux intermédiaires et des coûts de transports. La relocalisation de la filière en France permet à l’entreprise de réduire ses coûts de transport de 40 % et ainsi d’être compétitive. 

Etapes de l'initiative

2007 : création de l’entreprise Modetic, site de vente en ligne et magasins ne proposant que des vêtements de marques écologiques et équitables (fonction de distribution uniquement)

2013 : création de 1083 afin d’avoir une marque propre dont la fabrication est maîtrisée

2014 : création de  la ligne de pulls "Le Tricolore", fabriquée à partir de fibres de coton et de laine recyclés en boucle fermée 100 % locale

2017 : Acquisition de l’usine Jourdan à Romans-sur-Isère, elle accueillera des activités commerciales, de production et de démonstration

Facteurs d'accélération et freins

Leviers :

  • Les valeurs portées par 1083 favorisent des relations de solidarité et de coopération avec les différentes parties prenantes : les clients deviennent des ambassadeurs et des soutiens, les relations avec les partenaires sont consolidées, 1083 a bénéficié de dons d’équipements d’ateliers ayant fermé, etc.
  • Les jeans composent l’activité principale de la marque mais elle fabrique également des chaussures, des ceintures, des vestes, des t-shirts, etc. Modetic propose une offre diversifiée tandis que la production de jeans est plus importante et répond à un besoin de massification.
  • Fabriquer en réseau en faisant appel à différents ateliers de confection est un moyen de réduire la dépendance à une seule unité qui représenterait un risque en cas de fermeture de celle-ci. La capacité de production combinée de ces ateliers est également indispensable pour répondre à une demande en hausse.
  • 1083 possède un atelier de confection qui lui permet de développer son savoir-faire, de concevoir de nouveaux produits, d’être plus en phase avec ses fournisseurs et sous-traitants et qui sert de démonstrateur (il n’a pas vocation à faire uniquement la production).

Concernant le projet de jeans recyclés :

  • Une difficulté pour recycler le textile vient du fait que les matières et les formes sont très variées, les vêtements comportent souvent des boutons, des broderies, etc. L’avantage des jeans est la relative homogénéité de forme, de couleurs et de fibres (principalement du coton). Les éléments compliquant le recyclage se situent en général dans le haut des pièces (boutons, rivets). On peut obtenir énormément de matière en coupant cette partie des jeans.
  • De plus en plus de marques s’intéressent au recyclage car elles anticipent l’augmentation du prix des matières premières (fibres naturelles et matières synthétiques), elles contribuent donc à la massification de cette pratique. 

Freins : 

  • Les filières de recyclage sont insuffisantes. Elles ne sont que trop peu développées alors que 44 000 tonnes de jeans sont vendues chaque année et au total 180 000 tonnes de déchets textiles sont produites par an. Une partie est dirigée vers le marché d’occasion, le reste part à l’étranger, est transformé en chiffon industriel ou en isolant.
  • La collecte doit être améliorée. Pour recycler les jeans il faut d’abord que les consommateurs les rapportent en point de collecte. Un système de consigne pourrait encourager ce geste. De plus, il est nécessaire de trouver des solutions avec les acteurs de la filière pour obtenir un tri de qualité et récupérer des jeans 100% coton.
  • Le recyclage doit être perfectionné afin de pouvoir « détricoter » au lieu d’arracher les fibres. Il serait ainsi possible de séparer l’élasthanne et le coton qui composent les jeans et de préserver la longueur des fibres (plus elles sont longues, plus elles sont solides).
  • La préparation de la matière recyclée en quantités industrielles demande des équipements spéciaux, des compétences spécifiques et des investissements importants.

Domaines d’activités

  • Industrie
  • Commerce

Ressources

  • Textile

Partenaires

  • Valrupt Industrie, Les Tissages de Charlieu, Création Anaïs, InSoft, Max Vincent, Teintures et Apprêts de La Trambouze, l'Union Textiles de Tourcoing, Smurfit Kappa, JSD, Bruneel, YKK, AJ Biais, Haase Innovation, Une Histoire de Femme, Smuggler, EAC, Tucker, La Poste, Archer, Alina Textile, Lycée Victor Hugo, Lycée du Dauphiné, Magic Feet, Spirales, Venexan, VTD, Newton, Tissage Mazet, Sacred, Choletaise de Fabrication, Dolmen, Harry Plast, Marquet, Lafuma Mobilier

  • Le Relais et des ressourceries
  • Projets concernant la collecte, le tri et le recyclage des jeans

    Moyens techniques

    • Un atelier à Romans-sur-Isère
    • Plateformes de vente en ligne
    • Quatre magasins : Romans-sur-Isère, Lyon, Grenoble et Nantes
    • Reprise du site de l’usine Jourdan à Romans-sur-Isère

    Dispositifs, outils ou méthodologies

    Les principes de l’économie circulaire sont appliqués aux différents volets de l’activité : production (écoconception, réutilisation des chutes de production…), aménagement des magasins et ateliers (matériaux et matériel recyclables et recyclés).

    La politique de 1083 est basée sur la transparence, la coopération et le partage : visite des ateliers, pas de dépôt de brevet, partage de l’innovation, patrons de jeans disponibles en open source, etc.

    Moyens humains

    Modetic compte 25 salariés.

    Perspectives

    • Fabrication française de jeans recyclés
    • Fabrication de jeans 100% coton et de jeans 100% polyester recyclé
    • Système de consigne appliqué aux jeans
    • Location de jeans pour enfants (les enfants ne portent pas leurs habits longtemps et ne les usent pas, il est donc envisageable de les louer).
    • Projet de tongs consignées en partenariat avec La Poste afin de maîtriser la fin de vie de ces produits

    Témoignages

    Trois ans après le lancement de 1083 grâce au financement participatif, vous avez commandé plus de 30 000 jeans et chaussures, qui nous ont permis de créer 30 emplois en France. Mesurons ainsi le potentiel d’emplois des 88 millions de jeans et 360 millions de chaussures vendus chaque année en France…
    De Menton à Porspoder, faisons le choix de « relookaliser », ça change tout !

    « Tant que ce n’est pas impossible, c’est possible ! », Thomas Huriez, Fondateur et co-dirigeant de 1083


    Modérateur

  • Vincent Jay

    Chef de projets

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Analyse du Cycle de Vie
     Eco-conception
     Filières locales
     Modèles d'affaires
     Plateformes de connaissance
     Plateformes partagées de production
     Textile
      Equitable
      Bio