En route vers l'économie circulaire territoriale

  • 2018-06-07 00:00:00
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 167

Saint-Etienne Métropole a engagé, dans le cadre du projet Territoire à énergie positive, des projets d'économie circulaire interconnectés qui seront mis en valeur par une semaine de présentation au grand public en juin 2018.

Saint-Etienne Métropole a engagé un ambitieux projet de transition énergétique structuré par son Plan climat air énergie et son projet de Territoire à énergie positive.

  • France
  • 2 avenue Grüner, 42006 Saint-Etienne
  • Date de début : janvier 2015
  • Date de fin : juin 2018

L'objectif est de réduire les consommation d'énergie du territoire de 50% d'ici 2050 et de produire l'équivalent de 70% de la consommation d'énergie en énergies renouvelables à cette même date. Conscient de la nécessité de multiplier les incitatives au service de ces objectifs très élevés, elle a entrepris de développer plusieurs projets d'économie circulaire interconnectés. Ainsi, ont été engagés les projets suivants :

- l'étude des gisements de déchets méthanisables du territoire et l'accompagnement de 5 projets de méthaniseurs qui vont se concrétiser prochainement par la méthanisation des boues de station d'épuration et l'injection de biogaz dans le réseau public de gaz naturel et par une étude plus complète de récupération des biodéchets des particuliers et des entreprises.

- le lancement d'une démarche d'écologie industrielle dans le nord de la métropole, permettant l'émergence de synergies qui permettront de limiter le gaspillage et de mutualiser toute forme de  ressources et d'énergie

- la mise en œuvre d'une boucle jardiner - cuisiner sans gaspiller - composter à l'échelle d'un quartier de la politique de la ville, dans le but d'améliorer le reste pour vivre des habitants et le cadre de vie du quartier, projet matérialisé par des potagers participatifs, des ateliers cuisines, le compostage de quartier, et l'étude de la récupération des biodéchets.

- L'utilisation à grande échelle de la ressource en bois locale (moins de 100km) pour les réseaux de chaleur de Saint-Etienne Métropole (30 000 équivalents logements, 75% de bois)

- l'expérimentation du traitement in situ et du réemploi direct, sur place, des déchets de voirie du chantier de la troisième ligne de tramway, ne nécessitant pas de transport complémentaire.

- l'accompagnement d'un projet de récupération des huiles de cuisine usagées par un chantier d'insertion locale et l'expérimentation de la transformation de cette huile en biodiésel, débouchant sur l'éclairage des matchs de l'Euro 2016 de football grâce à du biodiésel (groupe électrogène). Toujours du côté du stade Geoffroy Guichard, le compostage des déchets de tonte de pelouse et les restes alimentaires non récupérables est opérationnel depuis plusieurs années en partenariat avec un lycée agricole local..

- le soutien au développement du Centre International de Recherche de d'Innovation sur le Développement durable, basé à Saint-Etienne et véritable centre de ressource sur l'économie circulaire

- l'organisation en juin 2018 d'une semaine de sensibilisation consacrée entière à l'économie circulaire à l'occasion de la semaine européenne du développement durable. Une cinquantaine de partenaires ont organisé 80 évènements pour différents publics, y compris les élus et agents de la collectivité, dans le but de démontrer à tous l'intérêt de l'économie circulaire.

Ces projets font appel à l'intelligence territoriale en tirant partie des compétences acteurs en place (CCI, EDEL, ALEC42, entreprises et clubs d'entreprises, secteur associatif, établissements d'enseignement...) et de l'aide des acteurs externes (Ministère de l'environnement, Ademe, Région, Auvergne Rhône-Alpes Energie Environnement).

Bénéfices qualitatifs

L'objectif qualitatif général est de poursuivre la mise en œuvre concrète des actions engagées tout en mobilisant de nouveaux acteurs, notamment les entreprises, en poursuivant les efforts d'animation qui ont été faits. Il s'agira de définir un plan d'action plus structuré pour la période post 2020.

Bénéfices quantitatifs

- Méthanisation : actuellement  2727 Gwh de gaz naturel consommés. Objectif : arriver à 273 Gwh de biogaz dans le réseau en 2030 (objectifs de GRDF : 827 Gwh). Projets de méthaniseurs déjà engagés : 100 Gwh prévus. Objectifs de récupération à termes des biodéchets des habitants : 8 000 tonnes de déchets par an soit la méthanisation de 5 Gwh.

- Ecologie industrielle : dans un premier temps, mobiliser 20 entreprises pour faire émerger deux à trois échanges significatifs de matière, d'énergie, de consommable, de ressources humaines etc. Objectif d'animation : conduire une démarche similaire dans les autres secteurs géographiques de la métropole : Ondaine, Gier, Saint-Etienne, soit 4 démarches collectives mises en œuvre.

- Boucle jardiner - cuisiner - composter : production de légumes et de fruits pour les habitants au moyen de 1200 plantes sur 600 m² produisant 11 mois sur 12. Organisation de 2 à 3 ateliers de cuisine par an. Récupération et compostage de 150 tonnes de déchets fermentescibles par an.

- Chauffage mobilisant le bois local : 43 000 tonnes de bois utilisés actuellement par an. Prévision haute lié au schéma directeur des réseaux de chaleur et études de potentiel : 103 000 tonnes /an.

- Réutilisation des huiles : 4000 litres de biodiésel issu de transformation d'huile de friture ont été utilisé pour l'Euro 2016, dont litres produits localement. L'objectif est à termes de récupérer 400 000 litres par an qui n'iront pas dans les égouts du territoire et qui seront valorisés.

- Réemploi in situ des déchets de chantier du tram : le projet concerne 65 000 m3 de déblais soit 120 000 t de matériaux. 20 000 m3 (31 %) réutilisables sur le projet avec une centrale de criblage (économie générée d’environ 1 M€HT), 10 000 m3 supplémentaires (+15%) réutilisables moyennant un poste de concassage (une économie d’environ 222 tonnes de CO2 du fait de la limitation des kilomètres parcourus soit -250 000 km environ).

- Semaine du développement durable 2018 : sensibiliser 10 000 personnes via 100 animations grand public et spécialisées organisées par 50 partenaires.

Etapes de l'initiative

Etapes :

- en 2014

  • rédaction et vote du projet Territoire à énergie positive fixant des objectifs élevés en matière de transition énergétique

- en 2015

  • démarrage de l'animation des groupes de travail TEPOS
  • étude de potentiel de méthanisation hors déchets ménagers et démarrage des premiers accompagnements de projets de méthaniseurs
  • démarrage du projet de récupération et de transformation du biodiésel
  • la loi Transition énergétique pour la croissance verte rend obligatoire la mise en œuvre d'un schéma directeur des réseaux de chaleur et le doublement de la chaleur renouvelable fournie par les réseaux. Elle fixe également un calendrier aux collectivités pour la valorisation des déchets fermentescibles.

- en 2016

  • passage en communauté urbaine et prise de compétence dans le domaine des réseaux de chaleur et de la distribution publique de gaz naturel
  • mise en œuvre du projet biodiésel pour l'Euro 2016 (utilisation dans groupe électrogène dans le cadre d'une compétition mondiale), puis réorientation du projet vers la collecte de l'huile et valorisation hors territoire (abandon de la transformation de l'huile sur place pour des raisons financières et réglementaires suite à la publication d'un décret durcissant les conditions de production de biodiésel à base d'huile usagée).
  • démarrage de l'étude de potentiel pour de nouveaux réseaux de chaleur au bois et de l'étude du schéma directeur des réseaux de chaleur
  • validation par l'ANRU du projet jardiner-cuisiner-composter dans le cadre de l'AMI Ville durable dans le car du PIA (groupe de travail animé par le CIRIDD)

- en 2017 :

  • accélération des projets de méthanisation de Saint-Paul en Jarez (agricole) et Furania (station d'épuration avec objectif d'injection de biogaz dans le réseau)
  • Finalisation du schéma directeur des réseaux de chaleur
  • Création de la forêt nourricière et démarrage de l'étude de récupération des biodéchets dans le quartier Tarentaize-Beaubrun
  • démarrage du projet d'écologie industrielle dans le secteur Plaine du forez avec la CCI, le club d'entreprises, EDEL, et le CIRIDD) grâce à la mobilisation de fonds Ademe et à la convention entre la métropole et la CDC.
  • création d'un abri de stockage du bois énergie local sur le réseau de chaleur de La Valla en Gier
  • démarrage de l'extension du réseau de chaleur de Chateaucreux le long du chantier de la troisième ligne de tramway de Saint-Etienne
  • lancement de la démarche de récupération in situ des déchets de chantier de voirie sur le chantier du tram
  • ouverture d'une station d'approvisionnement des poids lourds en GNV pour utilisation ultérieur de biogaz dans le réseau

- en 2018

  • organisation du premier atelier d'écologie industrielle dans le secteur plaine
  • premier bilan de l'action "jardiner" avec 50 bénévoles du quartiers qui ont participé à la création de la forêt nourricière
  • finalisation de l'étude de potentiel pour les nouveaux réseaux de chaleur et préfiguration du futur réseau au bois de Saint-Héand
  • installation d'une nouvelle chaufferie bois à Saint-Christo-en-Jarez de 200 KW à l'occasion de l'extension du réseau de chaleur
  • organisation de la semaine du développement durable, grande opération de valorisation grand public de l'économie circulaire
  • lancement de l'étude de faisabilité du méthaniseur de Saint-Paul-en-Jarez
  • Installation d'une nouvelle chaudière bois pour fournir l'énergie à l'extension du réseau de Chateaucreux (3MW)

- en 2019

  • démarrage de l'injection du biogaz à la station de Furania
  • signature d'un nouveau contrat de concession avec GRDF dans le but, notamment, de fixer les objectifs de long terme en matière d'injection de biogaz
  • Démarrage de la collecte des biodéchets dans le quartier Tarentaize-Beaubrun

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Alimentation
  • Artisanat
  • Energie
  • Industrie
  • Santé
  • Transport
  • Recyclage
  • Financement
  • Administration
  • Information

Ressources

  • Eau
  • Alimentaire
  • Déchet
  • Biodéchet
  • Bois
  • Energies renouvelables
  • Efficacité matière
  • Efficacité énergétique
  • Emploi
  • Matériaux de construction
  • Biogaz
  • Agrocarburants
  • Compost
  • Energie fatale et de récupération
  • Méthanisation
  • Réseaux de chaleur
  • Cogénération
  • Gaz naturel

Partenaires

  • Chambre de commerce et d'industrie
  • La CCI a mobilisé de l'ingénierie et des savoir-faire pour faire émerger la première démarche d'animation des entreprise en faveur de l'écologie industrielle.

  • CIRIDD
  • Le CIRIDD a participé à l'animation des actions et apporté des éléments méthodologiques.

  • Club d'entreprise ACCTIFS
  • Le club s'est investi pour co-porter la démarche d'écologie industrielle dans le nord du territoire et lui donner de la crédibilité au projet vis-à-vis des entreprises.

  • EDEL
  • Energie Durable dans les Entreprises de la Loire, dispositif porté par Alec42 et la CCI, a apporté son soutien technique dans la mise en œuvre du projet d'écologie industrielle.

  • Compost'ondaine
  • Compost'ondaine est le partenaire privilégié du projet sur les actions de collecte expérimentale des biodéchets et de compostage. Il s'est investi dans la définition et la mise en œuvre des actions.

  • Ferme en chantier
  • Ferme en chantier, association d'experts en permaculture, a volontairement porté la démarche de jardinage urbain et a créé la forêt nourricière en faisant participer les habitants du quartier.

  • Ademe Auvergne Rhône-Alpes
  • La plupart des actions du projet ont reçu le soutien financier et technique de l'ADEME, agence qui a donc joué un rôle clé dans la faisabilité des opérations.

  • Caisse des dépôts et consignations
  • La CDC a débloqué le projet d'économie circulaire en financement la démarche initiée avec la CCI et le co financement de Saint-Etienne Métropole et de l'Ademe.

  • Inter Forêt bois 42
  • L'association interprofessionnelle des acteurs du bois a œuvre pour que le bois consommé dans les chaufferies soit de provenance locale.

  • Ondaine agro
  • Le chantier d'insertion a été à l'origine du projet de récupération des huiles alimentaires soutenu et développé par la métropole.

  • Les communes de Saint-Etienne Métropole
  • La plupart des 53 communes ont joué un rôle dans les projets d'économie circulaire.

    Moyens techniques

    - Réutilisation des déchets de voirie in situ : matériel de transport, de criblage et de concassage - Boucle jardiner - cuisiner - composter : moyens d'études et d'ingénierie de projet, travaux de terrassement et apport de terre et de matière organiques, plants et graines achetés à proximité - Chauffage au bois local : chaufferies bois, réseaux de chaleur, machine de broyage du bois, matériel de transport, infrastructures de stockage et de séchage du bois - Récupération et transformation des huiles : machine de transformation des huiles en biodiésel, filtres à huiles, matériel de transport, moyens d'ingénierie de projet

    Dispositifs, outils ou méthodologies

    - Méthanisation : moyens d'études et d'ingénierie de projet - Ecologie industrielle : moyens d'ingénierie de projet et d'animation - Semaine du développement durable : ingénierie de projet et de communication

    Moyens humains

    La direction développement durable a piloté l'ensemble du projet avec principalement :

    - le directeur Développement durable et énergies

    - les responsable de service énergies renouvelables et écomobilité

    - le service Réseaux d'énergie composé d'un responsable, d'un ingénieur et d'une technicienne réseau de chaleur

    - le service Education et sensibilisation au développement durable et au numérique, avec une responsable, un animateur et deux assistants administratifs

    La direction Développement économique a participé activement à la démarche d'écologie industrielle en la personne d'une développeuse économique.

    La direction Tramway a mis en œuvre la démarche de réemploi in situ des déchets de voirie du chantier de la troisième ligne de tram stéphanoise.

    Les partenaires ont mobilisé des ressources humaines pour la mise en œuvre de ces projets.

    Autres intervenants

  • DALKIA, COFELY, CORIANCE.
  • Les entreprises délégataires qui gèrent certains réseaux de chaleur jouent un rôle majeur dans le fonctionnement de la démarche d'utilisation du bois local.

    Financeurs

  • ADEME
  • L'Ademe a mobilisé le Fonds chaleur en faveur du développement des chaufferies bois et des réseaux de chaleur, a financé des études méthanisation et a cofinancé la démarche d'écologie industrielle.

  • CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS
  • La Caisse des dépôts a cofinancé le projet d'écologie industrielle.

  • MINISTERE DE LA TRANSITION ECOLOGIQUE ET SOLIDAIRE
  • Le Ministère a soutenu le projet de récupération des huiles alimentaires usagées et la transformation en biodésel dans le cadre du dispositif TEP-CV.

  • Chambre de Commerce et d'Industrie
  • La Caisse des dépôts a cofinancé le projet d'écologie industrielle.

  • ANRU - PIA
  • Le projet jardiner-cuisiner-composter a été financé par l'ANRU dans le cadre de la politique de la ville et via le PIA (AMI ville durable et solidaire)

     Territoire
     Réseaux d'acteurs
     Réseaux
     Partenariat
      intelligence collective
      méthanisation
      bois
      écologie industrielle
      sensibilisation
      entreprises

    Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Territoire
     Réseaux d'acteurs
     Réseaux
     Partenariat
      intelligence collective
      méthanisation
      bois
      écologie industrielle
      sensibilisation
      entreprises