Des synergies et mutualisations au service des entreprises de la chimie

  • 2018-03-22 00:00:00
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 4499

La Plate-forme de Roussillon, une référence en matière de mutualisation

La Plate-forme chimique Les Roches-Roussillon implantée en Isère regroupe 16 entreprises de l’industrie sur 150 hectares et emploie 1 450 personnes. Elle est l’une des rares plate-formes chimiques françaises qui a confié à un GIE la mutualisation des services et infrastructures.

  • Porteur principal : GIE OSIRIS
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • Nord Isère
  • Rue Gaston Monmousseau, 38150 Roussillon
  • Date de début : janvier 1999

Le GIE a un rôle de gestionnaire de site, il n’a pas de but lucratif. Il emploie 275 personnes et investit 3 à 5 millions d’euros par an.

Le GIE met à disposition des entreprises des services auxquels elles adhèrent obligatoirement (fourniture d'énergie et d'utilités, sécurité, médecine du travail…) et des services à la carte (laboratoire, magasin de fournitures industrielles…). Ils évoluent au gré de la demande.

 

Les entreprises de la zone et le GIE s’inscrivent dans l’écologie industrielle de plusieurs manières : 

  • Mutualisation de services, d’équipements, de compétences
  • Synergies / complémentarités entre des entreprises de la zone : des échanges de flux, de matières premières et de sous-produits s’opèrent. Certaines activités sont complémentaires, ce qui permet à des entreprises de valoriser des matières que d’autres fabriquent mais n’utilisent pas. Elles sont ainsi valorisées localement. Des échanges autour de l’eau sont également mis en œuvre.
  • Production et récupération d’énergie sur place : valorisation de la vapeur produite par des unités de production; chaudière biomasse créée en 2014 fonctionnant aux déchets bois non recyclables (déchetterie, traverses de chemin de fer…) et produisant de la vapeur transformée en énergie. Cette vapeur est achetée à Suez-Sita par le GIE puis redistribuée; ...

Bénéfices qualitatifs

Le Groupement d’Intérêt Economique OSIRIS, assure la coordination et l’animation de l’ensemble des sociétés de la Plate-forme en matière de sûreté, sécurité, environnement, logistique, utilités et économies d’énergies. Il assure également la promotion de la plateforme

Les services proposés par le GIE et l’expertise dont il dispose sont de réels arguments pour l’installation de nouvelles entreprises.

Cette organisation permet de :

  • Optimiser l'utilisation des ressources
  • Fournir des utilités et services fiables et compétitifs.

Pour lancer sa gamme d'émulsions alkydes Secoia® affichant jusqu'à 99 % de matières premières renouvelables d'origine végétale, pour les marchés des peintures, du papier ou du textile, l'industriel Ecoat estime que son installation sur la Plate-forme gérée par Osiris lui fait gagner 50 % de son investissement initial.

  • Améliorer la compétitivité des entreprises.

Acheter en grande quantité pour répartir ensuite les coûts permet d’obtenir des tarifs intéressants, facteurs de compétitivité. Par exemple, pour l'électricité : selon son administrateur, le GIE achète 500 gigawatts par an au prix de 70 euros le mégawatt « au lieu de 100 euros en moyenne ailleurs ». Soit une économie de 30 %.

  • Attirer de nouvelles activités sur le site.

Après avoir étudié 71 dossiers dans le monde entier, l'américain Hexcel a opté pour cette Plate-forme pour implanter son unité européenne de production de fibre de carbone.

Bénéfices quantitatifs

L’objectif du GIE est de fournir des services mutualisés compétitifs qui rendent la Plate-forme attractive. 

Il a ainsi contribué à l’implantation en 2014 de deux nouvelles entreprises sur Roussillon avec 250 millions euros d’investissement et la création de 150 emplois directs.

Etapes de l'initiative

1915-1916 : Création de l’Usine de Roussillon et démarrage d’un atelier de production de phénol.

1999 : Création du GIE OSIRIS par Rhodia, à l’époque le seul opérateur de la plateforme, pour pouvoir céder des activités (la zone compte alors 6 entreprises)

1999 – 2005 : Vente progressive des différents « ateliers » de la zone et installation de nouvelles entreprises.
Mise en place de tous les principes de la mutualisation des services.

2010 : Promotion de la Plate-forme pour attirer de nouvelles entreprises en collaboration avec l’AEPI (Agence d'étude et de promotion de l'Isère). 

2014 : Démarrage de l’unité de valorisation Biomasse nommée « Robin ».

2014 : Implantation de deux nouvelles entreprises.

Facteurs d'accélération et freins

Un enjeu majeur de la zone est de décarboner et d’optimiser sa consommation énergétique. 

Plusieurs moyens de production et de fourniture d’énergie sont combinés sur le site, le charbon est par exemple encore beaucoup utilisé.

Domaines d’activités

  • Chimie
  • Industrie

Ressources

  • Eau
  • Déchet
  • Bois
  • Produits chimiques
  • Efficacité énergétique
  • Energie fatale et de récupération
  • Réseaux de chaleur
  • Pétrole brut
  • Charbon

Partenaires

  • Entreprises installées sur le site
  • Adisseo, Novacyl, Bluestar Sillicones, Novapex, Solvay, Suez Environnement-Sita, Prayon, Air Liquide, Dalkia, Ecoat, Evonik Industries, Baxter, Gesip

  • Autres industriels du territoire
  • Certains services sont étendus aux industriels du territoire, des entreprises de la zone voisine Inspira bénéficient par exemple du réseau de chaleur (vapeur et eau chaude), les pompiers peuvent intervenir auprès d’autres entreprises par convention de partenariat, la station d’épuration est ouverte à des entreprises hors zone.

    Moyens techniques

    Services auxquels il est obligatoire de souscrire :

    • Production et distribution d’énergies. Le GIE achète l’énergie pour toute la plateforme (électricité, gaz) puis la redistribue et la facture à prix de revient.
    • La fourniture d’utilités est également mutualisée (air comprimé, eau brute, eau déminéralisée, vapeur)

    Le site dispose d’une turbine à vapeur et d’une turbine à gaz et produit ainsi 1/3 de son électricité. Outils de production de vapeur : unités fonctionnant au gaz, au fioul et au charbon.

    • Sécurité sûreté, incendie, secours (unité de pompiers présente h24 par exemple)
    • Santé au travail
    • Environnement et traitement des effluents (station d’épuration, surveillance de la pollution)
    • Inspection (des appareils) et contrôles (cela a notamment permis de repérer des pertes d’énergies, de prévenir de la casse sur les machines)
    • Traffic route (aspect logistique tel que la pesée des camions), fer, fluvial et pipe
    • Entretien des infrastructures et des équipements

    Services à la carte :

    • Laboratoire / contrôle analytique (contrôles de fabrication, contrôles environnementaux).
    • Maintenance mécanique
    • Magasin de fournitures industrielles (pièces, équipements de protections…)
    • Electricité/ instrumentation/ dao reprographie
    • Etudes, supports techniques et efficacité énergétique
    • Systèmes d’informations
    • Services administratifs (RH, finances, achats et communication)
    • Formation interne et lycée professionnel (bac pro). Un aspect important au vu des qualifications spécifiques que les entreprises de la zone nécessitent.
    • Location de bâtiments, bureaux, salles de réunion
    • Restaurant d’entreprise

    Dispositifs, outils ou méthodologies

    Certification aux normes ISO 9001, ISO 14001, 50001, MASE/UIC

    Une charte HSE – Développement Durable permet d’assurer une gestion cohérente et efficace de l’Hygiène Industrielle, de la Sécurité et de la protection de l’Environnement sur la Plate-forme. Les entreprises adhèrent également à la Charte Responsible Care de l’industrie chimique.

    Les fournisseurs de la plate-forme sont mis en concurrence pour l’approvisionnement de la zone en utilités et énergie.

    Moyens humains

    Équipe du GIE OSIRIS : 275 personnes coordonnent la gestion commune des services et utilités.

    Perspectives

    Le GIE souhaite dé-carboner son énergie, en partenariat avec les entreprises du territoire. 

    De nouvelles synergies en boucle locale en perspective : la start-up Cleef system est en train d’expérimenter sur la zone un projet de récupération des boues de la station d’épuration de la plateforme pour les transformer en combustibles pour la chaudière biomasse.

    Financeurs

  • Adisseo, Bluestars Sillicones, Novacyl, Novapex, Solvay, Sita Rekem.
  • Actionnaires

    Financement

    Rhodia a créé le GIE en 1999 par apport. Pour devenir actionnaire du GIE il faut représenter au moins 5 % du chiffre d’affaire et être consommateur de services. Les actionnaires sont facturés à prix de revient, la facture des non actionnaires est majorée

    Témoignages

    ​FRÉDÉRIC FRUCTUS, administrateur du GIE OSIRIS.
    « L'avantage de la mutualisation est qu'elle permettrait d'économiser de l'ordre de 20% sur les services et sur les achats d'énergie. Par ailleurs dans le cadre de la mise en place des plans de prévention des risques technologiques, seules les structures de type GIE ou ASL, présentant une gestion commune de la sécurité et une charte HSE, seront en mesure d'accueillir de nouvelles activités sur leur Plate-forme

    OLIVIER CHOULET, président d'Ecoat
     « Nous avons étudié 12 sites et les services offerts par OSIRIS nous ont paru les plus performants ».

    Cabinet de conseil en stratégie Advancy
    Rédacteur du rapport établi pour le Pôle interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques (Pipame) septembre 2014
    « En France, seuls Lacq-Mourenx (société Sobegi) et Les Roches-Roussillon (GIE OSIRIS) ont un gestionnaire de plate-forme, alors que la totalité des plates-formes allemandes est opérée par des sociétés d'exploitation mutualisant la production d'utilités et les services »

    « Une Plate-forme qui a de l'avenir. Le site totalise 350 millions d'euros d'investissement de 2012 à 2017. Signe de vitalité qui rassure les investisseurs.»

     Aménagement territorial
     Coopération territoriale
     Gouvernance
     Mutualisation d'infrastructures et de services
     Plateformes partagées de production
     Efficacité énergétique
     démarche

    Modérateur

  • Vincent Jay

    Chef de projets

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Aménagement territorial
     Coopération territoriale
     Gouvernance
     Mutualisation d'infrastructures et de services
     Plateformes partagées de production
     Efficacité énergétique
     démarche