Centr'Alp, l'écologie industrielle et territoriale au service de l'attractivité

  • 2020-10-20 17:19:50
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 95

Centr'Alp est un parc d’activités portant une démarche d'écologie industrielle et territoriale ambitieuse

  • Porteur principal : Centr'Alp
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • 196 C rue du rocher de Lorzier, Bâtiment C
  • Date de début : octobre 2020

Centr'Alp est un parc d’activités de 300 hectares implanté en Isère sur le territoire de la Communauté d'Agglomération du Pays Voironnais. Le parc regroupe plus de 250 entreprises et 6000 emplois. Tous les secteurs d'activités sont présents sur Centr'Alp avec encore 30% d'emplois d'industriels mais également des centres R&D et de la logistique.

En 2015, Centr'Alp a mené un projet ambitieux d'écologie industrielle territoriale intégré dans une démarche plus globale en lien avec les projets TEPOS, ZDZG, PCAET et CODEC de la collectivité.
La démarche EIT est encore active sur le parc et le groupement souhaite continuer à mettre en place des synergies inter-entreprises.

Bénéfices qualitatifs

Les actions  : 

- Mise en place d'une collecte mutualisée des palettes avec deux prestataires locaux dont une structure de l'économie sociale et solidaire

- Mise en place d'une collecte mutualisée des DEEE en partenariat avec une entreprise adaptée qui privilégie le ré-emploi des DEEE qu'elle collecte

- Rédaction puis diffusion d'une charte d'entretien écologique des espaces verts avec un classement en trois niveaux pour inciter les entreprises à remettre en cause leurs pratiques actuelles et les inciter à progresser

 

Etapes de l'initiative

Créée en 1968, l’Association des Entreprises de Centr'Alp a pour objet de regrouper les entreprises du parc afin de développer l’esprit de cohésion et les actions de coopération. Ses missions s’articulent autour de trois axes :
- Centr'Alp synergies, services aux entreprises
- Centr'Alp expériences, services aux salariés
- Destination Centr'Alp, projet de territoire 

En 2014, le Conseil d’Administration du groupement s’était donné comme principales missions de développer l’attractivité du parc d’activité et d’améliorer la qualité de vie au travail des salariés. Pour atteindre ces objectifs, les membres se sont interrogés sur les leviers d’actions mobilisables afin de structurer l’association dans le but de proposer de nouveaux services aux entreprises. C’est dans ce contexte que Centr'Alp a candidaté et a été lauréate d’un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) lancé par la région Rhône-Alpes et l’ADEME en mai 2015 sur l’Écologie Industrielle Territoriale (EIT).

Etude d’opportunité

Phase 1 : consultation des prestataires, mise à jour base de données des entreprises, cartographie des parties prenantes, recherche théorique par secteur d’activité.

A retenir :

  • Création d’un groupe de travail EIT avec 20-25 entreprises représentées pour créer du lien.  
  • Organisation d’ateliers PNSI portés par la CCI Isère Grenoble et financés par l’ADEME au niveau de 30/40 entreprises pour les mettre en relation selon les ressources dont elles avaient besoin ou disposaient. L’absence de priorisation des synergies a entraîné un manque de concrétisation, mais c’est un excellent outil de sensibilisation des entreprises.
  • Les « quick win » (petites synergies faciles à mettre en œuvre) n’existent pas. L’EIT est un sujet complexe, où les choses mettent du temps à se mettre en place.  

Phase 2 : diffusion d’un questionnaire « flux » auprès de 22 entreprises (12 réponses), 15 entretiens individuels réalisés suite au questionnaire.

A retenir :

  • Complexité du recueil des données
  •  Liquidation du papetier Ecocis sur le parc constitue un frein car un certain nombre de projets étaient en lien avec lui.
  • Atout : travail prospectif pour concevoir un plan d’action sur 6 ans qui fédère les entreprises

Phase 3 : priorisation des synergies et réalisation du portefeuille de projet (collecte mutualisée DEEE, palettes, entretiens des espaces verts, bon coin inter-entreprises).

A retenir :

  • Pas de synergie de substitution matière identifiée.
  • Organisation de rencontres pour trouver des points communs entre les entreprises et les mettre en lien sur plusieurs thèmes : fret, photovoltaïque, performance énergétique industrielle…

En 2016, la situation de Centr’Alp était très déséquilibrée car le projet était subventionné à 80%. Ils savaient que ces subventions allaient réduire et il fallait trouver les mannes pour pérenniser la démarche. En 2019 et 2020, un autofinancement de 80% atteste de leur réussite. Centr’Alp a généré des recettes pour continuer ses diverses activités.

Facteurs d'accélération et freins

Focus 1 : Identifier un leader

Pascal Mioche, président de l’entreprise Automatique & Industrie (AI) est devenu président du groupement d’entreprise et a voulu porter la candidature à l’AAP. Il était légitime et reconnu du fait de son implication de longue date sur le territoire. Pascal Mioche a également vu l’intérêt de l’EIT pour fédérer les acteurs du parc. Sa capacité à mobiliser les entreprises pour engager cette démarche a montré l’intérêt d’avoir un acteur qui porte la dynamique EIT à ses débuts.

 

Focus n°2 : avoir un projet commun

L’EIT est un sujet transversal, il est inévitable qu’une entreprise soit concernée par un des thèmes abordés (énergie, mobilité, prévention des déchets, réemploi), il s’agit juste de savoir par quelle porte la faire rentrer.

L’EIT est une démarche ambitieuse et oblige à prendre de la hauteur, à se projeter. Ces éléments aident à réunir les entreprises autour d’un projet commun.

L’EIT est collaborative par nature, elle permet de développer des synergies de flux ou de services. Même sans aboutir, ces projets amènent des temps de rencontres facilitant la mise en réseau.

L’EIT est dans l’actualité, elle est au cœur de l’écologie et donc des préoccupations sociétales. Cela peut être clivant pour certains, mais ces thématiques sont majoritairement partagées.

 

Focus n°3 : gains indirects d’une démarche EIT

  • Positionner le parc come un acteur du développement durable : « Cenrt’Alp est le parc le plus ancien du territoire doit être le plus innovant »
  • Impulser une dynamique de réseau : groupes de travail, club dirigeants
  • Faire évoluer les entreprises par les salariés plutôt que par les dirigeants : constitution d’une base de contact avec 300 contacts qualifiés métiers et 1500 de communication générale pour faire émerger d’autres initiatives dans les entreprises
  • Qualité de vie au travail comme porte d’entrée vers la RSE : cette discussion amène les entreprises vers des considérations environnementales pour développer d’autres projets plus larges

à Développe la marque employeur du parc, son attractivité.

 cartoeit2020
 démarche

Auteur de la page

  • Benjamin ARNAUD

    Chargé de mission

    Suivre

  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     cartoeit2020
     démarche