Cent façons, Un collectif d’acteurs dédié à la mode éthique et durable

  • 2023-01-01 00:00:00
  • /
  • Eclaira.org
  • /
  • 195

Porteur d’un projet de tiers lieux, les membres se sont rassemblés afin de soutenir la transition de la filière textile

  • Structure porteuse : Cent façons
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • Lyon
  • 18 rue Lortet, 69007 Lyon
  • Date de début : janvier 2021

À l'origine, il y a Kulteco qui est une association loi 1901 créée en 2009 avec pour objectif la mise en place d’actions de sensibilisation mode éthique et durable. Elle a notamment participé à la Fashion Revolution Week, suite à l’effondrement du Rana Plaza qui abritait plusieurs ateliers de confection travaillant pour diverses marques internationales de vêtements au Bangladesh en 2013. Par la suite, elle a soutenu le développement du projet « Les Curieux » à Lyon, un concept store proposant un espace mutualisé, dédié à la promotion d’une mode responsable et durable pour femmes, hommes et enfants.

En 2021, l’association est devenue la structure juridique du collectif Cent Façons qui fédère et accompagne les acteurs de la mode responsable en Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce collectif porte un projet de création de tiers-lieu et d’autres réalisations collectives en économie circulaire (recyclerie, écologie industrielle et territoriale, système de traçabilité, conciergerie, etc.). Cent Façons est le fruit de la fusion, à l’été 2020, de 2 projets de tiers-lieux : celui porté par le Collectif Emergeant, lié à l’occupation de la friche Nexans à Lyon 7e, et Reloved, projet lyonnais de tiers lieu de la mode éthique avec une coloration circulaire.
 

Pourquoi cela vous a semblé nécessaire de vous rassembler ?

La constitution en collectif est la résultante d’ateliers et de rencontres qui ont fait émerger des valeurs, des objectifs et des préoccupations communes :

  • Le manque de durabilité et l’impact négatif sur les aspects sociaux, environnementaux et économique du modèle dominant, en particulier dans sa version fast fashion ;
  • L’envie de s’inscrire activement dans la transition écologique et sociale du secteur ;
  • Le besoin d’entraide et de solidarité pour consolider un modèle alternatif encore fragile. « L’union fait la force ! ».

Cette coopération répond aussi à des besoins concrets de création de synergie et de partage de bonnes pratiques en vue d’un approvisionnement durable, de réalisations de petites séries, de mutualisation des ressources humaines et de valorisation de chaque membre.

Une structure collective est capable de porter des actions structurantes de coopération. Plusieurs ont déjà été mises en place comme :

  • Une préfiguration du tiers lieu de la mode éthique et durable lors de l’occupation temporaire de la Cité des Halles (friche Nexans) à l’été 2021 ;
  • La création d’un catalogue commun de formation à la mode éthique et durable ainsi que sa promotion ;
  • L’accompagnement RSE des adhérents du Village des Créateurs[1] à Lyon (environ 120 structures) ;
  • La création et la participation à des évènements de mode éthique et durable, et l’animation du collectif (rencontres réseau, etc.).

Le collectif travaille toujours à la création d’un tiers-lieu mode éthique et durable qui pourra notamment avoir une dimension d’atelier partagé, de show-room et d’espace de formation et de rencontres. En septembre 2022, il a participé à l’animation d’un travail prospectif, soutenu par la Métropole de Lyon, pour établir les sujets et positionnements pour le futur de la filière mode éthique et durable.

Comment la coopération soutient chaque entreprise ?

Cent Façons est en premier lieu un outil collectif qui permet l’amélioration de la création de tous types de valeurs (économique, environnementale, sociale, etc.) pour les structures membres. Ce travail se fait de façon holistique. Nous nous adressons ainsi aux utilisateurs successifs d’une même ressource, le textile d’habillement, sur l’ensemble de son cycle de vie. Cela nous permet notamment de travailler à la réduction des inefficiences liées à l’utilisation de cette ressource, qui se trouvent souvent dans les interactions entre utilisateurs.

Cent Façons sert également ses membres en agissant en tiers de confiance, en rapprochant leurs besoins et capacités afin de réduire les coûts, de faciliter la promotion commerciale et l’accès à certaines ressources, par exemple. D’autre part, le collectif amène une dimension de solidarité, de réduction des risques par l’entraide et la mutualisation, de résilience : paiement plus rapide entre partenaires, aide à la transition du modèle économique en cas de rupture, etc.


[1] Le Village des Créateurs a pour mission de mettre en lumière les arts créatifs de la mode, du design et de l’artisanat du territoire Auvergne-Rhône-Alpes.

Résultats qualitatifs et chiffres clés

La constitution du collectif résulte d’ateliers et de rencontres qui ont fait émerger des valeurs, objectifs et préoccupations communes ; pour répondre à plusieurs objectifs :

 

  • S’inscrire activement dans la transition écologique et sociale du secteur
  • Un besoin d’entraide et de solidarité pour constituer un modèle alternatif
  • Créer des synergies et partager les bonnes pratiques

 

Une structure collective est capable de porter des actions structurantes de coopération. Plusieurs ont déjà été mises en place comme :

-           Une préfiguration du tiers lieu de la mode éthique et durable lors de l’occupation temporaire de la Cité des Halles (friche Nexans) à l’été 2021 ;

-           La création d’un catalogue commun de formation à la mode éthique et durable ainsi que sa promotion ;

-           L’accompagnement RSE des adhérents du Village des Créateurs à Lyon (environ 120 structures) ;

-           La création et la participation à des évènements de mode éthique et durable, et l’animation du collectif (rencontres réseau, etc.).

 

Les chiffres clés :

137 membres du collectif

1000 m2 de superficie du projet de tiers lieux

22000 euros de budget prévisionnel Kulteco 2023

400 M euros : valeur estimée des stocks dormants en Auvergne-Rhônes-Alpes

 

Historique et perspectives de l’initiative

2009 : Création de l’association loi 1901 Kulteco

Été 2020 : Cent façons est le fruit de la fusion de 2 projets de tiers-lieux : celui porté par le collectif Emergeants lié à l’occupation de la friche Nexans à Lyon 7e et Reloved, projet lyonnais de tiers lieu de la mode éthique avec une coloration circulaire

2021 : L’association Kulteco devient la structure juridique du collectif Cent façons

Le collectif porte un projet de création de tiers lieu et d’autres réalisation collectives en économie circulaire

 

Pensez-vous que cela peut vous donner plus de poids face à une fast-fashion qui ne semble pas ralentir et un marché du textile mondialisé ?

La mode éthique et durable est plus intéressante sans comparaison. En effet, la mode à bas prix a en réalité un coût énorme. On peut considérer que certaines des plus entreprises les plus florissantes du secteur génèrent des externalités négatives massives, d’un point de vue environnemental comme social. Le tout pour fournir à leurs clients des produits de faible qualité et durée d’usage qui vont rapidement grossir le volume de déchets textiles difficilement recyclables.

Certaines grandes marques montrent par contre des volontés d’adaptation. Par exemple, H&M et Zara se sont rapprochés de la Fondation Ellen Mac Arthur pour travailler leur modèle en économie circulaire.   « Réussir sa transition ou disparaitre » pourrait bien être l’alternative des années à venir pour ces puissants acteurs. On peut raisonnablement anticiper que les bonnes pratiques, qui seront à l’avenir la norme, sont celles, développées et expérimentées par des acteurs innovants, émergents, engagés, à l’image des membres de Cent Façons.

Pensez-vous que votre modèle pourrait induire un changement de mentalité ?

Oui, mais ce n’est pas suffisant. Différentes échelles sont nécessaires pour cette transition. La première, c’est effectivement celle des acteurs de terrain. Ensuite, c’est la modification des normes légales nationales, comme la mise en place des filières REP (responsabilité élargie du producteur) et de la loi AGEC qui pose l’interdiction de destruction des invendus. Enfin, une modification des mentalités est nécessaire pour amener à une autre façon de prendre en compte la fonction habiller. Ces différentes modifications impliquent plusieurs niveaux de maitrise et de contrôle.

Facteurs d'accélération et freins

 

Freins :

L’animation du réseau est basée sur la volonté et le bénévolat de quelques membres ce qui présente quelques limites en termes d’organisations et de développement

Plusieurs niveaux de maitrise et contrôle pour arriver à un changement de mentalité : au niveau des normes légales, des acteurs de terrains et des consommateurs

 

Facteurs d’accélération :

La force du collectif et de la coopération entre les membres : « L’union fait la force »

Le collectif répond à des besoins de créations de synergies et de partage de bonnes pratiques

Domaines d’activités

  • Artisanat

Ressources

  • Textile

Partenaires

  • Association Kulteco

  • Métropole de Lyon

  • Les curieux
 Action collective
 Réemploi
 Tiers Lieux

Modérateur

  • Christèle FIEROBE

    Responsable de projets

    Suivre

  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Action collective
     Réemploi
     Tiers Lieux