Afin de lancer les travaux dans cette communauté, je recopie ci-dessous un texte que j'ai publié dans la rubrique "Aller plus loin" du bulletin ECLAIRA n° 1. Qu'en pensez-vous ? Quels sont selon vous les opportunités de mise en œuvre de l’économie circulaire simultanément à la transition énergétique ?

N'hésitez pas à contribuer, à partager des publications sur ce thème, à repérer des initiatives remarquables à l'échelle mondiale ou à repérer des projets ou témoignages bien concrets sur notre territoire.

Philippe JURY - CIRIDD

Initialement annoncé pour l’été 2013, la  loi de transition énergétique pour la croissance verte a été définitivement adoptée par les députés le mercredi 22 juillet 2015.

Le titre IV de cette loi introduit dans le code de l’environnement une définition de l'économie circulaire [1]. Si lier transition énergétique et économie circulaire est en ligne avec l’objectif gouvernemental d’une croissance verte [2], rappelé dans le titre de cette loi, certains peuvent y voir un signal plus profond.

L’essayiste Jérémy Rifkin affirme ainsi que « Les régimes énergétiques déterminent la nature des civilisations »[3], mais il passe à côté des problématiques de rareté des ressources[4].

De façon plus argumentée, Yannick Rumpala souligne que : « Les choix énergétiques qui sont faits dans une société sont aussi des choix politiques. Les techniques développées et les infrastructures déployées matérialisent des modes d’organisation collective.»[5]

De fait, dans les territoires, les initiatives de «sobriété et efficacité énergétique»  font de plus en plus souvent écho à des objectifs de «sobriété et efficacité des ressources» et réciproquement. Il faut s’attendre à des réadaptations des systèmes de production et de distribution, et au-delà à des implications sur les modes de vie et l’organisation des collectivités humaines. Ainsi, selon Y. Rumpala, les alternatives énergétiques semblent permettre le passage de la centralisation à la décentralisation, de l’éloignement à la proximité, et de la dépendance à l’autosuffisance. Il parait alors prometteur d’explorer ces passages dans la mise en œuvre de l’économie circulaire simultanément à la transition énergétique.


[1] Selon l'Art. L. 110-1-1. du code de l’environnement modifié par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte
" La transition vers une économie circulaire vise à dépasser le modèle économique linéaire consistant à extraire, fabriquer, consommer et jeter en appelant à une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires ainsi que, par ordre de priorité, la prévention de la production de déchets, notamment par le réemploi des produits, et, suivant la hiérarchie des modes de traitement des déchets, une réutilisation, un recyclage ou, à défaut, une valorisation des déchets. La promotion de l’écologie industrielle et territoriale et de la conception écologique des produits, l’utilisation de matériaux issus de ressources naturelles renouvelables gérées durablement et issus du recyclage, la commande publique durable, l’allongement de la durée du cycle de vie des produits, la prévention des déchets, la prévention, la réduction ou le contrôle du rejet, du dégagement, de l’écoulement ou de l’émission des polluants et des substances toxiques, le traitement des déchets en respectant la hiérarchie des modes de traitement, la coopération entre acteurs économiques à l’échelle territoriale pertinente dans le respect du principe de proximité et le développement des valeurs d’usage et de partage et de l’information sur leurs coûts écologique, économique et social contribuent à cette nouvelle prospérité."

[2] Selon Art. L. 100-1 du code de l'énergie modifié par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte
La croissance verte "se définit comme un mode de développement économique respectueux de l’environnement, à la fois sobre et efficace en énergie et en consommation de ressources et de carbone, socialement inclusif, soutenant le potentiel d’innovation et garant de la compétitivité des entreprises"

[3] « La troisième révolution industrielle » Jeremy Rifkin http://thethirdindustrialrevolution.com/

 Synthesis

Dernière mise à jour le le 23-09-2015 par Philippe Jury

  • Vue 3046 fois

Structure de la page