[Regards croisés] Innovation sociale et économie circulaire

Quels liens peut-on faire entre l’innovation sociale et l’économie circulaire ? Comment s’enrichissent-elles l’une de l’autre ?


TÉMOIGNAGE DE TRISTAN LECOMTEFONDATEUR DE PUR PROJET,

ENTREPRISE SOCIALE QUI ACCOMPAGNE LES ENTREPRISES DANS L'INTÉGRATION DE LA PROBLÉMATIQUE DU CLIMAT AU CŒUR DE LEUR CHAÎNE DE VALEUR, À TRAVERS DES PROJETS DE RÉGÉNÉRATION ET DE PRÉSERVATION DES ÉCOSYSTÈMES AVEC LES COMMUNAUTÉS LOCALES.

Comment définissez-vous l’innovation sociale ?

L’innovation sociale regroupe toute innovation qui participe à l’intérêt général, autrement dit qui a un impact supérieur à celui d’une entreprise dite classique. L’innovation sociale peut aussi bien être d’ordre social, sociétal ou culturel. Il s’agit de tout projet à ambition plus large, c'est à dire qui s’engage dans la transition écologique. L’innovation sociale est conduite par des entreprises qui changent le monde ou qui ont vocation à le changer de manière positive. 

Quels enjeux sont liés à l’innovation sociale ?

L’innovation sociale doit répondre à des enjeux low-tech et high-tech. Premièrement nous avons besoin de retourner à la low-tech pour promouvoir la sobriété, favoriser la circularité des ressources et ainsi optimiser leur utilisation. Encore une fois, il est essentiel de se référer à la nature qui sait toujours mieux faire que l’Homme. Dans un second temps, il faut se tourner vers la high-tech pour accéder à des outils avec un fort impact pour mobiliser la société comme les réseaux sociaux ou bien les TREE token qui permettent d'investir dans des projets d'agroforesterie et ainsi réconcilier le monde de la finance avec la nature.

Quels sont les liens entre économie circulaire et innovation sociale ?

La nature est, à mon sens, le parfait exemple de l’économie circulaire. En son sein « rien ne se perd, rien ne se gagne, tout se transforme ». Il y a un équilibre parfait créé par la circularité des ressources. Je considère l’économie circulaire comme l’ultime concept économique, notamment car elle implique de considérer les produits dès leur conception jusqu’à leur fin de vie. Ce concept est à la fois le plus strict et le plus exigeant. De ce fait, l’économie circulaire vient bouleverser certaines stratégies et impose ainsi un changement de modèle aux organisations. Ces changements remettent en cause certaines innovations et favorisent également l’émergence d’innovations sociales.

Pourquoi est-il important de considérer les aspects sociaux dans les projets d’économie circulaire ?

La protection de l’environnement est avant tout une question de solidarité. Si les petits producteurs des pays en développement sont les plus touchés, ils ne sont pas pour autant les principaux responsables des dérèglements climatiques. C’est pourquoi il est très important de construire des ponts, des partenariats, pour favoriser l’engagement de chacun et la bienveillance entre les humains et en faveur de la nature. Les principes de circularité doivent également être appliqués aux Hommes, favorisant ainsi la coopération au détriment de la compétition. 


TÉMOIGNAGE DE NICOLAS FROISSARD, DIRECTEUR GÉNÉRAL DU GROUPE SOS.

LE GROUPE SOS (17 000 SALARIÉS, 500 ÉTABLISSEMENTS) FOURNIT DES SERVICES DE QUALITÉ (STRUCTURES SOCIALES, HÔPITAUX, CRÈCHES, MAISONS DE RETRAITE, ÉTABLISSEMENTS CULTURELS…) POUR TOUS, Y COMPRIS POUR LES PLUS EXCLUS ET LES PLUS VULNÉRABLES DE NOTRE SOCIÉTÉ.

 

Comment définissez-vous l’innovation sociale ?

Aujourd’hui quand on parle d’innovation, les gens pensent tout de suite à l’innovation technologique. Pour le GROUPE SOS, l’innovation doit aussi être sociale ou sociétale. Beaucoup de personnes changent le monde au quotidien et répondent ainsi à la définition de l’innovation sociale. Ils repèrent à un moment donné des enjeux de société ou des problèmes dans notre société qui ne sont pas résolus ou qui le sont partiellement. Cela peut être dans le domaine de l’environnement, de l’éducation, de l’emploi, de la santé, de l’accompagnement du grand âge… autant de sujets que l’on traite. Et on va trouver des solutions pour permettre d’avoir un véritable impact pour résoudre cette problématique.    

Quels enjeux sont liés à l’innovation sociale ?

Les enjeux liés à l’innovation sociale sont capitaux. Il y a des sujets qui doivent être mieux traités dans les années à venir pour réduire les inégalités comme la question environnementale, la question sociale, la question de l’emploi.

L’avenir réside dans nos manières de travailler pour trouver des réponses aux enjeux de l’innovation sociale : en travaillant de façon « circulaire » ou du moins de façon plus coordonnée entre les grands acteurs de la société comme l’État, les entreprises classiques, les entreprises sociales, le monde académique… Il faut trouver tous ensemble des solutions car on voit bien que les enjeux sont concrets et il n’y a pas aujourd‘hui une catégorie d’acteurs qui détient à elle seule les solutions. Les solutions émergeront de ces discussions multi-acteurs.

Quels sont les liens entre économie circulaire et innovation sociale ?

L’innovation sociale cherche à répondre à des problèmes de société de manière durable, efficace et pérenne. Tandis que l’économie circulaire vise à faire des déchets des uns des ressources pour les autres. Au centre, on retrouve l’humain comme acteur du changement. Sur tous les sujets en France et ailleurs, il faut réduire les inégalités, travailler sur la question environnementale et donner les moyens aux gens de changer le monde au quotidien.

Pourquoi est-il important de considérer les aspects sociaux dans les projets d’économie circulaire ?

Les questions sociales et environnementales sont évidemment liées. Pour un acteur comme le GROUPE SOS, qui travaille depuis 35 ans sur l’action sociale, il parait impensable de ne pas réfléchir à la prise en compte de son impact environnemental. Lorsque l’on travaille sur la question environnementale, on réalise aussi son impact social : la pollution, l’alimentation... tout a un impact sur les gens, sur leur façon de vivre et leur santé. Je crois que pendant longtemps on a trop dissocié les deux, c’est pourquoi au sein du Groupe, nous préférons parler d’innovation sociale et environnementale pour lier les deux, mettre en avant leur interdépendance et montrer qu’il n’est pas possible de réfléchir à l’un sans réfléchir à l’autre.


Source : ECLAIRA - Le Bulletin N°12 / Octobre 2018

Lire et télécharger en PDF le Bulletin ECLAIRA N°12

> Lire d'autres articles de ce numéro

> Consulter tous les bulletins ECLAIRA

Bulletin édité par CIRIDD - soutenu par la Région Auvergne - Rhône-Alpes


Crédit photos : Christian Lamontagne - Pur Projet; GROUPE SOS

 


Modéré par : Vincent Jay

Autres actualités dans "Information"

Retour sur le Forum Plan Climat de Saint-Etienne Métropole

Publié le 18 déc. 2018 - 10:41

Le Forum Plan Climat 2018 de Saint-Etienne Métropole s'est tenu le 4 décembre 2018. Il a réuni plus de 200 personnes autour des enjeux de la transition énergétique et écologique du territoire. Ce Forum est l'occasion de présenter l'av (...)

[Ailleurs] Donnez une seconde vie aux machines à coudre endormies (Rouen).

Publié le 18 déc. 2018 - 09:50

L’association Aux fils Conducteurs, tiers lieux d’échanges de savoirs, de partage et mixité sociale et culturelle autour de la couture est installé dans le quartier de la Grand Mare à Rouen depuis 2017. Aujourd’hui, l’association port (...)

Bilan 2015-2018 du Territoire ZDZG Pays de Savoie

Publié le 17 déc. 2018 - 10:56

Les Pays de Savoie ont fait partie des 58 lauréats de l’appel à projets « Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage » (TZDZG) lancé par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer en 2015 dans le but d’accompagner des (...)


 Compensation carbone
 Economie sociale et solidaire
 Innovation Sociale
  Bulletin12




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités