Mais que deviennent vos masques ?

 

Que deviennent vos masques? 

 

Vous n’êtes pas sans savoir que le port du masque est obligatoire dans les lieux publics depuis juillet 2020. Mais saviez-vous que les masques chirurgicaux sont composés de plastiques ?

Saviez-vous aussi qu’actuellement presque aucun masque n’est recyclé en France alors que nous en utilisons tous les jours dans nos entreprises ? Cela s’explique par le fait que nous ne savions pas comment les recycler. Mais aujourd’hui, et grâce à la mobilisation et au savoir-faire de nombreuses entreprises du département de l’Ain, nous sommes capables de recycler les masques chirurgicaux.

 

Mais alors, comment les masques sont-ils recyclés ?

Tout d’abord, avant d’être recyclés, les masques doivent être collectés. Sur le territoire Rhône-Alpes, c’est TEHP qui s’occupe de cette collecte. Grâce à TEHP et ses partenaires, il est possible pour les entreprises de déposer leurs masques dans des totems fournis par l’association TEHP pour les recycler.  

Après avoir été collectés, les masques sont acheminés vers le Groupe Solid’Aire qui se charge de désinfecter les masques et de les démanteler en 2 flux.

Les parties du masques (élastiques, barrette, …) vont alors être broyées par Trivéo puis envoyées à Cycl-add pour le compoundage. Enfin, Créastuce va écoconcevoir des pièces plastiques, par exemple des pots de fleurs !

Le centre du masque entame son voyage vers l’entreprise Cycl-add qui fera du compoundage afin de préparer une matière prête à être utilisée. Après cette étape, c’est l’entreprise Ain Fibres qui prend le relai. L’entreprise va alors filer la matière, c’est-à-dire qu’à la fin de cette étape, notre matière deviendra du fil (technique) ! Ce fil est ensuite tissé par l’entreprise Billon puis envoyé chez Aura évolution pour la conception et confection de vêtement techniques.

Et voilà comment les masques deviennent un tee-shirt éco responsable !

Ce tee-shirt est :  Léger – anti frottements ; Hypoallergénique – anti bactérien ; Anti transpirant, anti odeurs : fibre hydrophobe

  • Eco responsable  
  • Fabriqué à partir de matière recyclée (masques)
  • Recyclable (car mono matière)
  • Durable (haute résistance à l’usure)
  • N’émet pas de micro plastiques au lavage !

Pourquoi recycler son masque ?

Recycler son masque, c’est être engagé. Engagé à avoir un impact positif sur la planète. C’est aussi participer à l’économie circulaire, c’est-à-dire participer à la limitation de la consommation et du gaspillage en produisant des biens durables et recyclés. Comme le masque est obligatoire presque partout en dehors de chez soi, nous en utilisons des quantités énormes. Par exemple, une entreprise de 50 personnes jette environs 2 000 masques par mois, ce qui représente environs 10kg de déchets.

La construction de cette filière se veut pérenne : en effet de nombreuses professions utilisent des masques jetables : médicales, vétérinaires, agroalimentaires, électroniques…ainsi que des blouses, charlottes…jetables !

 

Alors faisons de cette contrainte une opportunité de construire une filière industrielle pérenne ancrée dans la région, créatrice d’emplois et pleine de sens pour des gestes de plus en plus écoresponsables !

 Stratégie régionale économie circulaire
 Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
 recyclage
 économie circulaire
 masques
 territoire

Modérateur

  • Vincent Jay

    Chef de projets

    Suivre
  • Dernière modération le 04/01/2021 - 16:25

    Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Stratégie régionale économie circulaire
     Territoires zéro déchet - zéro gaspillage
     recyclage
     économie circulaire
     masques
     territoire