[Grand Témoin] Les enjeux de l’évaluation des projets d’économie circulaire

[Grand Témoin] Les enjeux de l’évaluation des projets d’économie circulaire

Alain GELDRON, Expert National Matières Premières, ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie).


Tout projet, toute action, toute politique doit pouvoir être analysé et évalué à l’aune de ses objectifs et de ses conséquences. Il en est ainsi de l’économie circulaire qui vise en premier lieu la gestion efficace des matières premières mais est aussi porteuse de promesses ou d’espérances en termes de croissance d’emploi, de faible impact sur l’environnement voire de bien-être des individus.

L’une des difficultés de l’évaluation de l’économie circulaire vient de son large spectre qui peut conduire à vouloir évaluer tous les aspects et ainsi intégrer, par proximité, tous les indicateurs du développement durable. Ceci serait contre-productif pour la compréhension par le grand public et par les politiques.

Il apparaît nécessaire de choisir quelques indicateurs pour réaliser des tableaux de bord d’évaluation.

Notre analyse, s’appuyant sur les travaux de la Commission Européenne, dégage trois axes structurants de développement d’indicateurs :

  • La circularité des ressources autour du taux de recours à des ressources recyclées ou renouvelables ou du taux de recyclage des déchets,
  • Les impacts induits par l’économie circulaire avec la création de valeur que sont notamment l’emploi, la croissance voire le bien-être,
  • Les changements structurels favorisant l’économie circulaire avec l’évolution des modèles d’affaires et des comportements ou les niveaux de coopération entre acteurs.

Les indicateurs autour de ces axes doivent être adaptés, suivant la nature des projets et actions concernés, en fonction des deux grands cadres d’acteurs porteurs que sont les institutions territoriales et les entreprises. Chaque projet ou action doit pouvoir ainsi être évalué avec un maximum d’une douzaine d’indicateurs.

Si certains indicateurs sont facilement disponibles, d’autres nécessiteront de mettre en place la collecte d’information nécessaire mais commençons par ce qui existe et progressons.

-----

Source : ECLAIRA - Le Bulletin Numéro  N°6 / Mars 2017

Bulletin édité par CIRIDD - soutenu par la Région Auvergne - Rhône-Alpes

Consulter tous les bulletins ECLAIRA

---

Crédit illustration : FOTOLIA


Modéré par : Vincent Jay

Autres actualités dans "Information"

L'application Too Good To Go pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Publié le 13 nov. 2017 - 12:04

Ce 18 novembre commence la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, pour sensibiliser à la nécessité de réduire les quantités de détritus générées par chacun d'entre nous et mettre en lumière les initiatives qui réinventent (...)

Déjà 3000 votes pour Minéka à My Positive Impact!

Publié le 13 nov. 2017 - 12:02

Bonjour, Minéka, matériaux de construction à (Ré)utiliser, association qui a pour but de démocratiser la pratique du réemploi de matériaux dans la construction en collectant et redistribuant des matériaux destinés à être jetés afin (...)

Trophées des start-ups Auvergne-Rhône-Alpes : Lactips à l'honneur

Publié le 13 nov. 2017 - 11:34

12 entreprises sont venues défendre leurs couleurs lors de la soirée des 1ers Trophées start-ups organisés à l’Hôtel de Région de Lyon-Confluence.  4 d’entre elles ont été distinguées, dont Lactips qui repart avec le coup de cœur du (...)


  • Publié le 23 mars 2017 - 10:13 GMT
    par Bulletin ECLAIRA|Eclaira.org
    Vue 743 fois
 Evaluation
 Indicateurs
 Outils et dispositifs
 Bulletin6
  grand témoin




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités