[Focus] Que retenir du benchmark réalisé pour CIRCLE IT ? Zoom sur ELIPSE et son application à la zone portuaire de Strasbourg

Que retenir du benchmark réalisé pour CIRCLE IT ?

Dans la perspective de la création d’un outil de questionnement et d’analyse, le CIRIDD a réalisé un benchmark. Ce dernier avait pour buts de faire état des outils existants ainsi que de repérer des bonnes pratiques.

Basé sur une recherche documentaire, ce benchmark s’est intéressé aux outils d’évaluation, d’analyse et de questionnement en économie circulaire (14 outils) et en performance sociétale et environnementale (7 outils). Par outil, nous entendons aussi bien les référentiels que les guides, outils en ligne ou encore logiciels. Ces recherches ont été complétées par un entretien avec Alain Geldron, expert National Matières Premières à l’ADEME.

Les outils repérés ont été classés selon le domaine concerné (économie circulaire en général ou un «pilier» en particulier tel que l’écologie industrielle et territoriale), les cibles (entreprises, territoires), les objectifs (évaluation, analyse, aide à la décision, reporting, sensibilisation, communication, etc.), les types d’indicateurs (économiques, environnementaux, sociaux), les caractéristiques de l’outil (grille, outil en ligne) et les modes d’utilisation.

Les outils analysés s’adressent généralement aux États et territoires ou aux entreprises. Peu d’entre eux couvrent tous types de porteurs de projets. De plus, la majorité des outils étudiés sont des référentiels ou des grilles présentant un certain nombre d’indicateurs et ne permettant pas un usage numérique. Ils visent principalement l’évaluation quantitative et la mesure. Peu adoptent une approche par les questionnements et qualitative.

Les outils traduisent plusieurs visions de l’économie circulaire. Alors que certains privilégient la mesure de la consommation de matières premières et des rejets, d’autres prennent en compte des dimensions plus larges (environnement, économie, social, coopération…). D’autres encore se basent sur les sept piliers de l’économie circulaire tels qu’ils ont été modélisés par l’ADEME.

Au vu de l’abondance d’outils privilégiant une approche quantitative, le benchmark a permis de confirmer l’intérêt d’un outil tel qu’envisagé par le CIRIDD visant une approche qualitative en favorisant la réflexion collective.

Les recherches ont souligné l’importance de co-construire et faire tester l’outil en impliquant plusieurs types d’acteurs ainsi que de réaliser un travail minutieux sur les critères à intégrer dans les questionnements. Au final, l’outil doit être simple d’utilisation, rendre compte des différentes dimensions des projets d’économie circulaire et inciter à l’amélioration.

Trois outils se distinguent par leur mode d’utilisation.

Ce sont des outils en ligne présentant les résultats de l’évaluation sous forme graphique :

  • The cirularity indicator tool est un outil payant développé par la Fondation Ellen MacArthur afin d’évaluer la performance des entreprises en termes d’économie circulaire. Il calcule la circularité de chaque produit et agrège les résultats. 
  • Evalu’EC, conçu par le Comité 21 et l’École Centrale de Nantes, est un outil d’autodiagnostic pour les entreprises sur leur niveau d’avancement selon des composantes de l’économie circulaire (les sept piliers, le modèle économique et la communication).
  • ELIPSE, ÉvaLuatIon des PerformanceS des démarches d’Ecologie industrielle et territoriale, permet aux animateurs de projets d’en assurer le suivi et de les évaluer selon 3 grands principes et 9 objectifs. Il a été initié par Orée et co-construit.

Zoom sur ELIPSE, un outil d’évaluation des démarches d’EIT : application à la zone portuaire de Strasbourg

ELIPSE est un outil spécifique aux démarches d’Écologie Industrielle et Territoriale (EIT), il intègre des questions sur les entreprises directement investies mais aussi sur le territoire et ses habitants.

Il permet d’évaluer, de réaliser un suivi afin d’orienter les décisions et de rendre compte, ainsi que d’élargir les réflexions des entreprises. Il peut s’utiliser à différents stades d’avancement et une utilisation collective est préconisée. L’outil a également été conçu pour faire ressortir les bonnes pratiques et développer les réflexions au niveau national, les résultats étant accessibles à l’ADEME, ORÉE et à des «observateurs» sur demande.

Ainsi, ELIPSE et CIRCLE IT possèdent plusieurs points communs mais le positionnement diffère notamment en matière de cibles (EIT pour l’un, économie circulaire en général pour l’autre) et d’objectifs (CIRCLE IT vise l’analyse).

Quels enseignements tirer de l’évaluation de CLES, la démarche d’EIT de la zone portuaire de Strasbourg ?

Le réseau d’entreprises Idée Alsace est en charge de l’animation et de l’évaluation de la démarche d’Écologie Industrielle et Territoriale de la zone portuaire de Strasbourg. Cette dernière a débuté en 2013 et est portée par le Groupement des Usagers des Ports de Strasbourg (GUP). Elle rassemble à ce jour 22 entreprises et a permis la mise en œuvre de plus d’une dizaine de synergies (substitutions et mutualisations). Les résultats sont notables : plus de 330000 € d’économies, 3500 tonnes équivalent CO2 non rejetées et 40 000 litres d’eau économisés par an.

CRÉÉE EN 2004 ET GÉRÉE SOUS FORME ASSOCIATIVE, IDÉE ALSACE A POUR VOCATION LA PROMOTION DE L’ÉCONOMIE RESPONSABLE EN FAVORISANT LES PRATIQUES DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE DES ENTREPRISES ET DES TERRITOIRES. ELLE ACCOMPAGNE NOTAMMENT PLUSIEURS TERRITOIRES DANS LE DÉVELOPPEMENT DE DÉMARCHES D’EIT.

 

Cette démarche d’EIT a la particularité d’avoir été évaluée deux fois via ELIPSE. Après la première évaluation en 2016, un plan d’action a été formulé de manière à concentrer les efforts sur des thématiques prioritaires identifiées grâce aux résultats de l’outil. Les impacts de ces actions et les avancées des projets déjà mis en œuvre ont été de nouveau évalués en 2017, indiquant ainsi quelles actions approfondir, corriger ou réorienter afin d’améliorer les performances globales de la démarche.

Par exemple, l’évaluation a fait apparaître des lacunes en matière de communication et de visibilité de la démarche. En effet, aucun outil n’existait en 2016. Pour remédier à cela et améliorer la communication auprès des entreprises, un nom (CLES, Coopérations Locales et Environnementales en Synergies), un logo, une plaquette de présentation ainsi qu’une charte graphique ont été créés.

L’outil ELIPSE a l’avantage d’être exhaustif et offre un portrait assez précis de la démarche. En contrepartie, l’évaluation demande du temps. La deuxième utilisation s’avère néanmoins plus aisée et relève plutôt de la mise à jour des données selon les animateurs d’Idée Alsace. Aussi, ils recommandent d’effectuer une évaluation tous les 2 à 3 ans.

Pour eux, il est important de comprendre la logique de calcul de l’outil afin d’interpréter les résultats plus finement et d’améliorer ces derniers. Il est en effet possible de ressentir un décalage entre l’impression « terrain » des animateurs et les résultats annoncés par ELIPSE.

Les animateurs d’Idée Alsace ont souhaité être les plus exhaustifs possible même pour les champs n’étant pas pris en compte dans les calculs de l’outil (réponses subjectives). ELIPSE a été conçu pour l’évaluation des démarches d’EIT, ainsi l’outil s’avère parfois peu adapté aux spécificités de la démarche du Port, certaines actions ne pouvant pas être prises en compte par les indicateurs proposés. De plus, les critères d’évaluation peuvent être interprétés différemment selon les personnes. Ainsi, tout ne doit pas passer par le prisme d’ELIPSE et l’intelligence «humaine» est toujours nécessaire dans l’interprétation de l’évaluation.

En plus d’être un outil de suivi et d’évaluation, ELIPSE est un outil de communication auprès des partenaires (institutionnels et entreprises). Les résultats sont présentés en réunion et permettent de justifier et de valoriser les actions mises en œuvre. Enfin, c’est un outil de visibilité grâce au mode «observateur». Plusieurs personnes ont déjà fait une demande d’observation à Idée Alsace pour accéder à plus d’informations quant aux évolutions de la démarche CLES.

Pour en savoir plus : https://goo.gl/NzsHz9

Illustration : Les grands principes et objectifs d’ELIPSE. http://www.referentiel-elipse-eit.org/index.html


Lire et télécharger en PDF le Bulletin ECLAIRA N°10

Lire d'autres articles de ce numéro

> Consulter tous les bulletins ECLAIRA

Source : ECLAIRA - Le Bulletin N°10 / Mars 2018

Bulletin édité par CIRIDD - soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes


Crédit illustrations : Fotolia - CIRIDD - Flickr - Freepik


Modéré par : Traduction Birdwell

Autres actualités dans "Information"

Retour sur la deuxième édition de la Biennale de Grenoble, Villes en transition

Publié le 18 mars 2019 - 14:00

La deuxième  édition de la Biennale de Grenoble, Villes en transition s’achève ce samedi 16 mars 2019 par une soirée au Palais des sports. Pendant 8 jours complets, ce sont plus de 50 000 métropolitains qui ont participé aux plus de (...)

Transformation Numérique et Économie Circulaire : des leviers complémentaires pour innover

Publié le 15 mars 2019 - 11:04

Pour la deuxième année consécutive, l’Institut Henri Fayol - Mines Saint Etienne et ses partenaires sont particulièrement heureux d’inviter les entreprises, industriels et acteurs socio-économiques à participer, le 22 mai 2019, à son (...)

Note du Club CLEF : Comprendre l'économie de la fonctionnalité

Publié le 15 mars 2019 - 00:00

Qu'est-ce que l'économie de la fonctionnalité ? Comment ce modèle inscrit-il les entreprises dans un développement durable de leurs activités ? Comment savoir si un projet relève de l'économie de la fonctionnalité ? Pour répondre à (...)


 Accompagnement
 Action collective
 Aménagement territorial
 Animation
 Evaluation
 Mutualisation d'infrastructures et de services
 Outils et dispositifs
 Réseaux d'acteurs
 CIRCLE IT
  Outil
  Benchmark
  Indicateur
  Critère
  Bulletin10
 




Recherchez

Entrez votre propre mot-clé



Autres actualités