L'économie de fonctionnalité
en Rhône-Alpes

 

 

Qu’est-ce que c’est ?

Vendre l’usage, pas le produit ! Au-delà de ce slogan simplifié, l’économie de fonctionnalité est un modèle économique qui repose sur la mise en place de solutions qui associent des garanties de services et les fonctionnalités d’usage de biens matériels appartenant au producteur.

À titre d’exemple, les solutions peuvent alors consister à :

  • Apporter une offre de mobilité plus efficiente, et non vendre des véhicules,
  • Apporter une ambiance lumineuse adaptée, et non vendre des ampoules,
  • Vendre du m3 d’air comprimé à haute efficacité énergétique, et non vendre des compresseurs,
  • Garantir des kilomètres sobres et surs, et non vendre des pneumatiques, etc...

L’échange économique ne repose plus sur le transfert de propriété de biens, qui restent la propriété du producteur tout au long de son cycle de vie, mais sur le consentement des usagers à payer une valeur d’usage (ou à contractualiser une performance d’usage).

La stratégie régionale

Le modèle de l’économie de fonctionnalité s’inscrit à plusieurs niveaux dans la stratégie régionale de la région Rhône-Alpes.

Un des sept piliers de l’économie circulaire, il s’inscrit dans la Feuille de route régionale sur l’économie circulaire. 

Sous l’impulsion du CIRIDD et des acteurs engagés dans le Club CLEF, le territoire régional a abrité des expérimentations sur ce thème dès 2011 et est désormais une des trois régions françaises phares sur ce modèle (avec les régions Nord pas de Calais et Provence Alpes Côte d’Azur).

Mais l’économie de fonctionnalité s’inscrit aussi dans la Stratégie Régionale d’Innovation - Spécialisation Intelligente (SRI SI) notamment sur l’Innovation par les usages. Avec un pont focal initial sur le département de la Loire, la démarche permet de pérenniser les démarches innovantes déjà entreprises autour des usages, du management du cycle de vie, du réemploi, de la servicisation et de l’économie de fonctionnalité.

La démarche incite ainsi à adopter un modèle de développement économique adapté aux atouts régionaux et renforce les synergies avec les politiques européennes en faveur de la recherche et de l’innovation au service de la stratégie Europe 2020 pour "une croissance intelligente, durable et inclusive".

Enfin, l’économie de fonctionnalité participe à la création, la relocalisation ou la pérennisation d’emplois dans une économie de proximité, un des trois axes centraux de la stratégie de la « Stratégie Régionale de Développement Économique et d’Innovation »  et beaucoup d’exemples sont inscrits dans l’Economie sociale et solidaire.

Le Club CLEF

Suite à une première action collective le CIRIDD a décidé de créer un club d'acteurs afin de prolonger la dynamique créée. Officiellement lancé par le CIRIDD le 27 septembre 2011 à la Cité du Design sous le nom Club d’acteurs pour une Économie de Fonctionnalité (Club CLEF), ce club a vocation à rassembler toutes les entités ayant un intérêt dans le déploiement de l’économie de fonctionnalité en Auvergne Rhône-Alpes et à soutenir les entreprises qui s’y engagent.

Le périmètre territorial initial du Club CLEF est la future région Auvergne Rhône-Alpes. Le Club CLEF a vocation à coordonner et à mettre en œuvre un travail collectif avec ses membres, pour favoriser la transition des entreprises vers ce modèle et valoriser le déploiement territorial de l’économie de fonctionnalité.

Consulter la page du Club CLEF 

Accompagnement de l’innovation par l’économie de fonctionnalité


Grâce à la diversité et à l’engagement des acteurs du territoire, la démarche des entreprises vers l’économie de fonctionnalité donne lieu à tout un éventail d’actions depuis la recherche fondamentale jusqu’au financement des projets d’innovation des entreprises.

En voici quelques exemples :

Programmes de recherche

Le projet ServINNOV (Innovation Industrielle Durable par la Servicisation) est un projet de recherche fondamentale, qui a pour objectif d’étudier l’une des transitions actuelles des entreprises industrielles vers l’intégration de multiples activités de services, au sein de processus d’innovation et de production traditionnellement focalisés plus exclusivement sur la réalisation de biens matériels.

Consulter le descriptif du projet sur le site ANR 

L'institut Fayol a organisé sur St Etienne, en mai 2015 la conférence internationale scientifique IPSS 2015 (Industrial Product Service Systems), directement liée à l'Economie de fonctionnalité.

La labélisation de projets d’innovation

Suite à sa démarche « Service durable », le pôle de compétitivité ViaMéca a créé une  thématique « Ingéniérie des Usages et des Services » dans sa feuille de route phase III. Il labélise des projets dans cette thématique. D’autres pôles de compétitivité pourraient s’inspirer de cette démarche.

En savoir plus (pdf)

L’innovation par les usages

La Cité du design, expert en innovation par les usages et Living Lab (lieu de vie et d'expérimentation), a développé des outils méthodologiques et une assistance à maitrise d'ouvrage permettant d'accompagner les entreprises dans le champ de l'innovation par les usages.

Autre exemple : dans le cadre de l’Appel à Projet « Designer en résidence »  financé par la DGCIS, ViaMéca emploie actuellement un Designer avec pour objectif de développer le design comme vecteur de croissance et de performance dans les entreprises mécaniciennes du territoire de ViaMéca.

Accompagner les entreprises : l’action collective ReliEF

En 2013-2014, avec le soutien de la Région Rhône-Alpes, le CIRIDD a mené une action pilote. Il s’agissait d’expérimenter, avec 5 PME de la région, une méthodologie d’accompagnement vers l’économie de fonctionnalité(NOVUS). Sur la base de cette expérimentation réussie, le CIRIDD a lancé, avec le soutien de l’ADEME, de la région Rhône-Alpes et de l’Europe (FEDER), une action collective dénommée ReliEF «Rhône-Alpes Essaimer L’Innovation par l’économie de fonctionnalité» qui vise à accompagner 12 entreprises de la région avec une version améliorée de la méthodologie.

Voir la présentation de cette initiative

Financer les démarches d’innovation par l'économie de fonctionnalité :

La Région Rhône-Alpes et Bpifrance, la banque publique d'investissement France, ont lancé le Fonds d'innovation Rhône-Alpes : le FIRA. Doté de près de 70 millions d'euros, ce dispositif a pour objectif de financer des projets d'innovation des PME régionales. Favoriser la croissance, la compétitivité et l'accès aux marchés, ce sont les buts des partenaires, dont fait partie l'Union européenne qui cofinance le FIRA au titre du Fonds européen de développement régional (FEDER). Grâce à des prêts à taux zéro allant de 50 000 euros à un million d'euros, le FIRA contribue à développer différents types d'innovation : par les usages, l'innovation sociale, la mise sur le marché des innovations ou encore l'éco-innovation. Ce fonds peut ainsi être sollicité pour la transition d'une activité vers l'économie de fonctionnalité.

Par ailleurs, les chargés de mission environnement de l'ADEME accompagnent le chef d'entreprise dans le montage de projet de réduction des impacts environnementaux de son activité.  Il s'agit de réaliser un état des lieux environnemental (allant jusqu'à la réalisation d'un pré-diagnostic confidentiel) pour aboutir à un plan d'actions en vue d'améliorer la performance environnementale de l'entreprise. Ce plan d'actions peut inclure le passage à l'économie de fonctionnalité.